Radio Rythme Bleu
Les podcasts
La chronique de la semaine écoulée Pour la présidentielle, certains soutiens sont naturellement teintés d’opportunisme. Mieux vaut miser sur le bon cheval. C’est une évidence ! Et les ralliements intéressés sont légion. La Calédonie, en la matière, ne fait pas exception.
La chronique de la semaine écoulée Un mois après le 3ème référendum, rien ne change. Les indépendantistes, minoritaires, président toujours le gouvernement, le congrès et deux provinces sur trois et ils se paient même le luxe de prendre la présidence du CESE.
La chronique de la semaine écoulée 2021 restera, pour les indépendantistes, comme une "annus horribilis" !
La chronique de la semaine écoulée La Calédonie restera donc française mais le ministre des outre-mer est plutôt soulagé d'échapper à l'ouverture des discussions sur l'avenir...
La chronique de la semaine écoulée Nous sommes déjà au lendemain du jour d'après !
La chronique de la semaine écoulée La solution d'avenir devra, obligatoirement, tenir compte du refus de l'indépendance réaffirmé, à trois reprises, par la majorité des calédoniens.
La chronique de la semaine écoulée Par définition, un accord qui se termine par trois consultations des populations intéressées ne peut pas être prédéterminé.
La chronique de la semaine écoulée Après tout, les indépendantistes ont le droit de ne pas participer à ce référendum qu'ils ont pourtant eux-mêmes déclenché. Et si, en agissant ainsi, ils avaient tout simplement inventé, en écho à la différenciation provinciale, la différenciation électorale ?
La chronique de la semaine écoulée Le FLNKS se retrouve piégé par son propre mot d'ordre de non-participation. Selon le ministre des outre-mer cela n'altèrerait en rien la sincérité du scrutin.
La chronique de la semaine écoulée Le FLNKS appelle à la "non-participation". Il n'avait pas autrefois ces pudeurs de gazelle, mais cela traduit tout l'embarras et toutes les ambiguïtés des indépendantistes.