JOURNAL : MERCREDI 25/03/20 (SOIR)

JOURNAL : MERCREDI 25/03/20 (SOIR)

Il y a désormais 12 cas de coronavirus sur le territoire. C'est deux de plus qu'hier et il s'agit une nouvelle fois de cas importés qui étaient en confinement. Chiffre donné par le porte-parole du gouvernement Christopher Gygès au cours de son point de presse quotidien cet après-midi. Il était en compagnie de Florence Ghilbert-Bézard, commissaire déléguée en province sud qui a confirmé queles forces de l'ordre verbaliseraient à partir de demain les infractions au confinement. Je vous rappelle que ces amendes sont de trois catégories. La première infraction est punie d'une amende de 89 000 F pacifique, la récidive sous 15 jours d'une amende de 179 000 F, et une multi-récidive est réprimée par une amende de 447 000 F. Les infractions répétées et volontaires sont considérées comme un délit de mise en danger de la vie d'autrui et punies d'un an d'emprisonnement.

Les deux tentes de dépistages devant le Médipôle de Koutio sont opérationnelles : à partir de demain, le CHT sera en capacité de pratiquer 140 tests quotidiens, de 9h à 18h, pour retrouver et isoler d’éventuels cas de COVID-19. Attention : ce sont des personnes qui ont reçu l’ordre d’aller se faire dépister qui sont prioritaires. Les dépistages sur demande spontanée sont inutiles. Il faut se déplacer en priorité sur indication de son médecin généraliste. 8000 tests de dépistages sont déjà en Calédonie. 15 000 tests supplémentaires doivent arriver prochainement. 

Un jeune Calédonien est mort du Covid-19 en métropole. Eric Tagatamanogi est décédé à Mulhouse du Coronavirus alors qu’il était soigné depuis plus d’un an dans un centre de réadaptation après un accident de voiture. Il avait de gros problèmes respiratoires. Il était parti en métropole en mars 2018 pour effectuer son service militaire.

De nombreux calédoniens sont bloqués à l’étranger. Le gouvernement a fait de leur situation une priorité. Pour les personnes qui sont bloqués, la situation devient difficile. C'est le d’une infirmière de Koné qui est actuellement bloquée en Australie. Elle était partie à Sydney avant le déclenchement de la crise du coronavirus. Cette professionnelle de santé n’est pas infectée, mais aujourd’hui, elle se retrouve en grande détresse : consciente que le retour d’avions de l’étranger sur le territoire provoque des mécontentements, mais n’ayant plus les moyens de rester en Australie. Vous avez pu entendre son témoignage dans le journal.

Les personnes en situation de handicap sont confinées, mais pour la plupart se sont des associations spécialisées qui prennent soins d’eux. C’est le cas pour l’APEH, l’Association des parents d’enfants handicapés de Nouvelle Calédonie, qui a dû entièrement se réorganiser.  

Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont officiellement reportés d’un an à cause de l’épidémie de Coronavirus. La décision a été prise hier soir par le CIO après consultation de l’OMS et un entretien avec le 1er ministre nippon. C’est un coup dur pour la ville de Tokyo et pour le Japon, qui se préparaient depuis des années à accueillir le plus grand évènement sportif de la planète. Ce report concerne 4 athlètes Calédoniens qui avaient déjà leur ticket pour Tokyo à savoir la nageuse Lara Grangeon, le windsurfeur Thomas Goyard, l’athlète fauteuil Pierre Fairbank et le grimpeur Bassa Mawem.