Maj. Affaires Calédonie Ensemble

maj-affaires-caledonie-ensemble

La suite des ennuis judiciaires de Calédonie Ensemble. Une longue série d'auditions est en cours à Nouméa par les gendarmes spécialisés de la brigade financière dans le cadre de plusieurs enquêtes qui visent les dirigeants de Calédonie Ensemble.

Ces auditions simples ne se déroulent pas sous le régime de la garde à vue et ne devraient donc donner lieu à aucune mise en examen pour l'instant comme nous vous le révélions ce matin. Il s'agit en réalité d'une procédure normale qui consiste pour les gendarmes de la brigade financière à auditionner tous les témoins concernés par les enquêtes en cours. Depuis la perquisition ordonnée en décembre dernier dans les bureaux de Calédonie ensemble au congrès, l'enquête s'est dirigée dans plusieurs directions à la fois. Une des procédures vise des soupçons d'emploi fictifs pendant la campagne législative de 2017. Dans cette affaire, Roger Kerjouan, secrétaire général de la province sud, et Philippe Michel, président de l'assemblée ont été entendus sous le régime de la garde à vue à la fin du mois de mars. Depuis, les auditions sont régulières mais celles d'aujourd'hui sont plus nombreuses que d'habitude, ce qui laisse entrevoir que les enquêteurs sont sur le point d'aboutir. 

Selon nos informations, les deux juges d'instruction chargés des dossiers Calédonie Ensemble devraient prendre des décisions dans les jours qui viennent. Nous pouvons d'ailleurs vous révéler que lundi, au lendemain du scrutin provincial, Philippe Gomès a de nouveau été entendu au palais de justice de Nouméa. Le 16 avril dernier, le leader de Calédonie Ensemble avait été mis en examen pour "prise illégale d'intérêt’’