Le BTP en veut plus

le-btp-en-veut-plus

Les arguments développés par le président du Gouvernement, hier, n’ont pas convaincu… Philippe Germain, qui est à Lifou aujourd’hui pour la pose de la première pierre du Wadra Bay, annonçait une commande publique de 55 milliards 5 en 2019.

José Aparisi, le président de la Fédération calédonienne du BTP.
A en croire les différentes prises de parole qui ont eu lieu sous les fenêtres du Gouvernement, où la marche a débuté, et devant le Congrès, il faudra plus que des annonces pour les convaincre et éloigner la menace d’un durcissement de leur mouvement. Les acteurs de la filière BTP demandent de la visibilité, un calendrier précis, et pas seulement une litanie de projets qui ne verront peut-être pas le jour.
Organisé sous le mot d’ordre « Venez casqués », la manifestation du secteur BTP réunit la CF-BTP mais aussi l’ordre des architectes et plusieurs organisations syndicales. 
Au Congrès, la délégation des acteurs de la filière BTP a été reçue par Gaël Yanno, entouré d’un représentant de chaque groupe politique représenté dans l’hémicycle. L’occasion de rappeler les mesures qui ont été déjà prises pour soutenir le secteur et les assurer de la vigilance des élus du Congrès a indiqué son président à l’issue de cet entretien. 
Une manifestation qui réunirait quelques 380 personnes selon la police et 500 selon les organisateurs.