P. Germain veut rassurer le BTP

p-germain-veut-rassurer-le-btp

A la veille d’une manifestation de BTP NC et de plusieurs organisations syndicales, Philippe Germain veut les rassurer. En 2019, la commande publique atteindra plus de 55 milliards cfp en 2019.

Sous le mot d’ordre "Venez casqués", BTP NC, l’ordre des architectes ainsi que plusieurs organisations salariales appellent à une mobilisation, demain, sous les fenêtres du Gouvernement. Auteurs d’une lettre ouverte, le 1er octobre dernier, ils interpellaient le gouvernement sur la situation du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics.

Avec 2.000 emplois perdus en 6 ans, un chiffre d’affaires en recul de 25% entre 2017 et 2018 et des carnets de commandes désespérément vides, ils évoquaient une filière sinistrée. Une situation qui les avaient conduits à interpeller le Gouvernement et à lui demander, notamment, que des mesures concrètes et pérennes pour relancer le secteur de la construction de logements soient prises. Depuis, la cellule du BTP au Gouvernement a recensés les programmes d’investissements des collectivités calédoniennes, établissements publics et bailleurs sociaux. "Il faut rassurer. La fin de l'année 2018 a été plus difficile pour les acteur du BTP, il faut qu'on leur donne de la visibilité sur 2019" indique le président du gouvernement, Philippe Germain.   

Selon les informations recueillies par la cellule du BTP du Gouvernement, le montant de la commande publique atteindra donc les 55,5 milliards cfp. Cette enveloppe - qui, il faut bien le comprendre, sera consommée sur plusieurs exercices - intègre les projets de la Nouvelle Calédonie, des Province Nord et Sud, des communes de la province Sud hors Grand Nouméa mais aussi ceux des bailleurs sociaux pour 28 milliards. Pour la SIC, par exemple, 2019 sera une année de grands chantiers. Le bailleurs social "envisage la construction de 600 logements" a expliqué Julie Doiteau, directrice générale adjointe. A cela s’ajoute aussi pour la SIC, des programmes de rénovation ou de réhabilitation, pour lesquelles elle attend toujours la défiscalisation nationale. De son côté, le FSH assure que l’année sera celle d’une montée en puissance avec "465 ouvertures de chantiers pour 2019" selon son directeur Jean-Loup Leclercq.

Parmi les chantiers publics qui se poursuivront ou qui seront lancés en 2019, on peut citer la poursuite de la mise aux normes de la route le long de l’aérodrome de Magenta pour 300 millions sur les 600 budgétés, le Musée de la Nouvelle Calédonie pour 400 millions sur 2,4 milliards ou encore, le centre de détention de Koné pour 900 millions sur les 4 milliards prévus…
Du côté des projets du secteur privé, le gouvernement a rappelé le lancement du chantier de l’hôtel Hilton à Lifou pour près de 3,5 milliards ou encore, la marina de Nouré pour 9 milliards cfp. Reste à savoir maintenant, si tous ces chiffres suffiront à rassurer les acteurs du BTP… Réponse Demain.