La DPASS prête à accueillir le bébé

la-dpass-prete-a-accueillir-le-bebe

Beaucoup d’émotion autour du bébé dont la mère a été tuée au Mont-Dore. Selon la décision de justice, la DPASS se tient prête à gérer le dossier.

Pahnane SIWA SIWA, directrice adjointe de la DPASS
Les suites du double homicide qui s'est produit dimanche au Vallon Dore. Le jeune homme de 20 ans qui a reconnu avoir tué sa jeune compagne et sa belle-mère est en prison. Mais c'est le sort d'un nourrisson d'à peine trois semaines qui préoccupe de nombreux calédoniens.
Oui car de nombreuses questions se posent sur l'avenir de ce bébé qui dimanche a perdu sa mère et sa grand-mère, et dont le père va sans doute passer de nombreuses années en prison car pour ce double homicide, ce jeune homme de 19 ans risque devant les assises la réclusion criminelle à perpétuité, laquelle peut être assortie d'une période de sûreté allant jusqu'à 30 ans. 
Dès le soir du drame la justice s'est saisie du sort de ce bébé et le procureur de la république, après plusieurs auditions, a décidé de placer l'enfant provisoirement chez ses grands-parents paternels, en attendant le lancement d'une procédure d'assistance éducative. Dans ce cas c'est la Direction Provinciale de l'Action Sanitaire et Sociale (DPASS) qui prendrait le relais. Mais déjà la DPASS a reçu de nombreux appels nous a confirmé ce matin sa directrice adjointe, Pahnane SIWA SIWA. 

La DPASS peut prendre en charge un enfant quel que soit son âge dès lors que la justice a pris une décision en ce sens. Il faudra donc attendre la décision du juge mais la direction provinciale est très organisée quelle que soit la situation précise Pahnane SIWA SIWA.

Dans le cas d'un nourrisson la DPASS privilégie un placement définitif pour éviter toute rupture dans le parcours éducatif de l'enfant. Mais cette décision finale relève du secret professionnel. Et l'identité de la famille d'accueil ne peut en aucun cas être rendue publique.