3 nouvelles personnes entendues

3-nouvelles-persones-entendues

C'est une information Radio Rythme Bleu : trois nouveaux prévenus ont été placés en garde-à-vue ce matin dans le cadre de l'enquête sur les exactions contre l'usine du sud (photo archives).

Hier Sept personnes, dont Raphaël Mapou, ont été placées en garde à vue à la caserne Meunier, et les gendarmes ont commencé les interrogatoires avec la volonté de déterminer avec précision les responsabilités de chacun, qu'ils aient été auteurs directs d'exactions contre le site, les salariés ou les gendarmes, ou bien commanditaires ou instigateurs de ces actions.

Parmi ces chefs d’infraction, figurent la participation à une association de malfaiteurs ; la destruction ou dégradation du bien d’autrui par incendie ou moyen dangereux pour les personnes, en bande organisée ; le vol en bande organisée ; les violences et complicités de violences avec ou sans ITT en réunion ; les violences et complicités de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme ; et la mise en danger de la vie d’autrui par risque immédiat de mort ou infirmité.   

Ce matin, RRB apprenait que trois autres personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête et sont poursuivies par les mêmes chefs d'infraction. Ce qui porte donc à dix le nombre de prévenus auditionnés par les gendarmes de Nouméa. 

En toute logique, ces auditions devraient déboucher en fin de semaine sur des présentations au parquet en vue d'un certains nombres de mises en examen. On devrait en savoir plus dans les deux jours qui viennent.