Le français doit-il se féminiser?

Le français doit-il se féminiser?

Les immortels n'ont pas édicté de règle mais font des propositions qui sont selon eux respectueuses des règles fondamentales de notre langue. Ainsi, on pourra dire "autrice", "écrivaine", "maîtresse de conférence", "première ministre" ou "adjudante". La féminisation de la langue française est un long débat assez houleux et pour en parler nous recevons Daniel Miroux, président de l'Alliance Champlain, qui milite en faveur de cette féminisation. Et Anne-Marie Mestre, médecin et ancien membre du comité des sages, qui s'oppose à cette réforme.