Radio Rythme Bleu

La chronique de la semaine écoulée

6 novembre 2023 à 00:50

On dirait que les idiots utiles des indépendantistes sont légion !

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas.
Le 19 octobre, c'est dans l'allégresse que les élus du congrès votaient à l'unanimité la réforme du financement du RUAMM. Ils se glorifiaient alors de leur capacité à trouver le consensus et certains faisaient même le parallèle avec les discussions sur l'avenir institutionnel.
Patatras ! On apprenait il y a quelques jours que Les Loyalistes et le Rassemblement sollicitaient une seconde lecture au motif que la mise en œuvre de la loi du pays soulève de grandes inquiétudes.
Tout le monde veut sauver le RUAMM et tout le monde veut un accord, même au prix de compromis mais, manifestement, ce n'est pas un consensus qui avait été trouvé. L'unanimité ne s'est faite qu'au prix d'une sorte de poker menteur dont la réalité est rapidement apparue.
Quand c'est flou, il y a un loup et les partisans de la France s'étonnent qu'aucune discussion n’ait eu lieu sur les taux de cotisations des travailleurs indépendants – le point de blocage du texte – et qu’aucune des mesures d’application qui ouvrent de nouveaux droits pour les travailleurs indépendants n’aient été chiffrées par la CAFAT, alors qu'il y va de l'équilibre des comptes et donc de la réussite de la réforme.
Les indépendantistes et l'Eveil océanien le redoutaient et c'est ce qui les avait amenés à chercher un accord dans la précipitation mais, finalement, malgré l'apparente unanimité, il y aura bien une seconde lecture du texte.

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas.
On se gaussait la semaine dernière de la proposition de Calédonie ensemble qui invitait à des discussions directes entre les groupes politiques du Congrès au risque de parasiter la méthode de l'Etat. On voyait bien l'intérêt de Calédonie ensemble qui cherche à exister et à se repositionner.
Eh bien, les indépendantistes ont joué le jeu et c'est bien ce qui interpelle. L'UC d'abord, dont la surenchère n'est plus à démontrer et qui refuse, depuis des mois, de discuter avec ses partenaires locaux mais aussi avec l'Etat.
L'UNI ensuite, qui accepte de discuter avec l'Etat mais n'envisage que depuis peu, de discuter avec ses partenaires locaux.
Les voilà qui, soudain, comme un seul homme, acceptent, sans hésiter et sans rechigner, de discuter avec certains non-indépendantistes !
La ficelle est un peu grosse.
En fait, les indépendantistes s'amusent ! Ils profitent des divisions des partisans de la France pour faire avancer leur cause et, du même coup, faire un pied de nez à l'Etat.
L'UC ne participera pas aux rencontres avec les représentants de l'Etat jusqu'à son congrès du week-end prochain mais, entretemps, elle parle comme si de rien n'était, avec Calédonie ensemble qui est, à ses yeux, un interlocuteur beaucoup plus compréhensif.
En clair, les indépendantistes choisissent leurs partenaires et on les comprend !
Ils préfèrent parler avec ceux qui veulent bien échanger sur la poursuite de la trajectoire d'émancipation du pays, selon le communiqué conjoint qu'ils ont publié plutôt qu'avec ceux qui leur rappellent le résultat des trois référendums et qui proposent d'inscrire définitivement la Calédonie dans la France.
Comme ils ont préféré, aux récentes sénatoriales, favoriser l'élection du non-indépendantiste qui était prêt à un échange de bons procédés pour faire élire un sénateur indépendantiste.
Mais je vous ai déjà parlé des idiots utiles… Et on dirait qu'ils sont légion !

Nos derniers tweets
La newsletter
Nos réseaux sociaux
Radio Rythme Bleu

4 rue de Sébastopol
Nouméa

Standard : 25 46 46

Rédaction : 25 45 00

Fax : 28 49 28

E-mail : rrb@lagoon.nc