JOURNAL : 27/03/20 (MATIN)

JOURNAL : 27/03/20 (MATIN)

Le bilan de l'épidémie sur le territoire est toujours de 14 personnes contaminées. Parmi les 121 tests effectués hier aucun ne s'est avéré positif et c'est la première fois que cela se produit depuis la découverte des premiers cas. Aucun des malades n’a nécessité une hospitalisation en service de réanimation. Hier, le gouvernement a annoncé un plan de rapatriement pour les 1 496 résidents actuellement hors du territoire. Ils seront soumis à un contrôle extrêmement strict à leur arrivée. 

Faut-il porté un masque en ce moment ? La réponse des médecins de la DASS présent hier au point presse du gouvernement est claire. C’est NON si vous n’êtes pas malades. Les masques sont réservés prioritairement aux personnels de santé qui doivent les renouveler en moyenne toutes les trois heures. Aucune généralisation de leur usage à l'ensemble de la population n'est programmée pour l'instant.

Economie. 500 millions débloqués en urgence par la province sud. Ils sont destinés aux petites entreprises en situation d'urgence absolue. La présidente de la Province, Sonia Backès était notre invité hier. Elle est revenue sur la commande de masques réalisée par l’institution et surtout de dérivé de Chloroquine. Sonia Backès estime par ailleurs qu’il est important, dans ce contexte de crise, d'être une collectivité de la République française.

Le pic de l’épidémie aura lieu la semaine prochaine en métropole. C’est ce que disent les modèles prévisionnels. Pour le conseil scientifique de santé public, le confinement montrera ses premiers effets au bout de 3 semaines.

Un TGV quitte Mulhouse, direction l’ouest de la France. L’objectif est de désengorger l’hôpital du centre de l’épidémie dans le pays. Pour autant, vous l’entendrez dans le journal de 6h30, ça ne suffit pas. La situation est toujours extrêmement compliquée à Mulhouse.

Dans la région, l’actualité c’est aussi la justice en Nouvelle Zélande. L’australien Brenton Tarrant plaide coupable. Il avoue être responsable de la double tuerie de Christchurch. Il avait fait 51 morts.

Foot. Michel Hidalgo. Un grand nom du foot français vient de nous quitter. Il avait 87 ans. Il s’est éteint à Marseille. Véritable artisan du foot français, il avait été sélectionneur de l’équipe national de 1976 à 1984. Il avait notamment permis aux bleus de remporter leur première compétition internationale avec un titre de champion d’Europe en 84 à domicile. 5 matches, 5 victoires. Le coup parfait. Michel Hidalgo était apprécié de ses joueurs.