JOURNAL : 11/03/19 (MIDI)

JOURNAL : 11/03/19 (MIDI)

Débuts en douceur pour les navettes maritimes entre le Vallon Dore et la Baie de la Moselle… Seules une vingtaine de réservations ont été faites sur l’ensemble des rotations programmées sur la journée. Pas de quoi inquiéter les responsables du SMTU puisque la communication a été faite tardivement et par ailleurs, parce que cette expérimentation est prévue pour durer 4 mois, voire plus si nécessaire. Quoiqu’il en soit, on rappelle que les réservations se font au 46.75.38 et que le billet est à 280 francs.    

Manifestation devant la mairie de Touho ce matin. Des parents d’élèves se sont donnés rendez-vous devant les locaux pour dénoncer la suppression de la rotation du Bus Scolaire qui se rendait dans les tribus de la chaîne. Il serait près d’une centaine sur place. 

"Construire autrement", c'est le nom d'un nouveau mouvement politique qui s'est présenté ce matin à la presse. Ses membres se sont donné quatre axes de travail : modifier l'éthique politique, changer la trajectoire économique vers plus de libéralisme, réformer l'enseignement et instaurer un service militaire et citoyen obligatoire de douze mois. Un mouvement présidé par le chef d'entreprise Joël Cazarérou, que vous entendrez dans le journal.

13 jeunes géorgiens sont en Nouvelle Calédonie depuis hier. Ils sont là dans le cadre du projet Erasmus + et vont échanger sur le thème des violences sexistes pendant toute la semaine avec 13 jeunes calédoniens. Objectif tisser des liens avec de nouvelles cultures. Au programme de cette semaine : ateliers d’échange, randonnées, tressage ou encore organisation d’une exposition photo.

25 jeunes ont fait leur rentrée aujourd’hui au Lycée Jules Garnier. Ce sont les élèves de la nouvelle « classe passerelle » qui a ouvert ses portes à 8h30 ce matin. Faute de place dans les classes de BTS, le Lycée Jules Garnier de Nouméa et le vice Rectorat ont mis en place ce nouveau dispositif permettant aux jeunes bacheliers de continuer à étudier en vue d’une intégration prioritaire l’an prochain dans l’un des BTS production de leur choix. 

A Bourail, la baignade est toujours interdite à Poé…Cette mesure a été prise vendredi matin par la mairie, à la suite de prélèvements réalisés par la DASS-NC et qui ont révélé un taux de pollution d’origine bactérienne sur le littoral. Cette interdiction de baignade concerne le plan d’eau de Poé jusqu’à l’embouchure du Creek Salée. De nouveaux prélèvements sont prévus aujourd’hui.