JOURNAL : JEUDI 09/04/20 (MATIN)

JOURNAL : JEUDI 09/04/20 (MATIN)

Il est prématuré de dire qu'il n'y a pas de circulation active du Covid 19 sur le territoire. C’est le message qu’a voulu passer hier la DASS à la population. Seul le dépistage des personnes malades permettra de savoir si le virus circule de manière active en Calédonie. L’absence de nouveaux cas depuis 4 jours, n’est en rien un gage de non propagation. Ajoutons que plusieurs patients sont guéris et peuvent quitter le Médipôle selon un protocole très précis. Par ailleurs, 490 000 masques sont arrivés hier sur le territoire. Ils sont destinés en priorité, aux personnels de santé. 

Sécurité sanitaire maximales chez Vale Nouvelle Calédonie. L’opérateur minier poursuit son activité pour assurer la pérennité de l’usine du Sud mais le travail se fait en respectant des protocoles rigoureux. Pour le PDG de Vale Nouvelle Calédonie, Antonin Beurrier, l’activité ne pouvait pas être maintenue « à n’importe quel prix » face à la menace du Covid 19. Vale qui a perçu 40 000 masques supplémentaires pour la sécurité de son personnel. 

Exactions à Kouaoua dans la nuit de mardi à mercredi. Plusieurs individus se sont introduits dans le lotissement des cadres de la SLN. Un véhicule a été incendié et le feu s’est propagé à la maison attenante où dormait le chef de centre et sa famille. Elle a été entièrement détruite. 13 personnes ont été mises en sécurité par le service de sécurité de la SLN. Des actes d’une extrême violence, condamnés fermement par la société et ses syndicats. 

Récession économique historique en métropole. La France devient le premier pays du G7 à entrer en récession. La Banque de France a en effet estimé mercredi que le PIB s'était effondré de 6% de janvier à mars, soit la pire performance trimestrielle depuis 1945. "L'impact sera considérable. Et il est encore beaucoup trop tôt pour l'apprécier totalement " a mis en garde le Premier ministre Edouard Philippe devant le Sénat. 

Une réunion marathon des Etats membres de l'Union Européenne s'est achevée sur un échec. Elle devait permettre de trouver une réponse économique commune face au coronavirus. Les Pays Bas ont notamment refusé de céder aux demandes des pays du sud. La Haye s’est opposée à l'activation du Mécanisme européen de stabilité. Une attitude dénoncée par Paris. La France a jugé "impensable" qu'un accord ne puisse pas être trouvé. Une nouvelle réunion sera convoquée demain matin pour nous. 

800.000 masques bientôt distribués aux habitants de Nice ou le port sera rendu obligatoire dès la levée du confinement.  Des masques qui seront distribués, dans un peu plus d’une semaine. 

Une quarantaine de cas suspects de coronavirus à bord du Charles de Gaulle. Le porte-avions anticipe son retour par mesure de précaution alors qu’il aurait pu poursuivre sa mission. Le personnel concerné a été mis à l’isolement à bord. 

L’élection du président de la Fédération Française de Football est reportée au mois de mars 2021. Elle devait initialement se tenir en décembre. 

Lyon et St Etienne pourraient jouer la Ligue Europa la saison prochaine si le championnat ne reprenait pas cette année. Ce serait l’un des scénarios envisagés : Qualifiés directement les deux finalistes des coupes nationales qui devaient être opposés au leader du championnat le PSG. 

Dans l’actualité sportive. Les pertes économiques provoquées par la crise sanitaire du coronavirus sont encore difficilement quantifiables pour le secteur sportif. Compétitions annulées ou reportées, sponsoring en berne, le Sport professionnel souffre. Selon le ministère des Sports, les pertes s'élèveraient à 1,45 milliard d'euros en cas de non reprise des championnats de football, rugby, cyclisme, handball, volley-ball et basket-ball. Dont 1,16 milliard d'euros uniquement pour le football professionnel. Des chiffres qui ne prennent pas en compte une éventuelle annulation du Tour de France qui serait catastrophique pour les équipes cyclistes. Ajoutons que le ministère estime que la perte pour les 112.000 entreprises du secteur du sport s’élèverait à 19,4 milliards d'euros sur un chiffre d'affaires évalué à 77,7 milliards d'euros. Les commerces d'articles sportifs, les industriels, les salles de fitness et les entreprises du secteur des équipements sportifs devraient finir le 1er semestre 2020 avec une perte de chiffre d'affaires de 36% par rapport à 2019.