JOUNRAL: 05/04/19 (MATIN)

JOUNRAL: 05/04/19 (MATIN)
Il n'y aura pas de liste unitaire non-indépendantiste en Province Nord le 12 mai. Le maire de Koumac, Wilfrid Weiss déplore que les discussions avec Calédonie ensemble n'aient pas abouties. Il rappelle que depuis le mois de janvier, il avait essayé avec Alcide Ponga de réunir toutes les composantes loyalistes du Nord. 

Restitution hier soir des résultats de la consultation citoyenne de Calédonie Ensemble. 13 thèmes ont été identifiées parmi les attentes et les préoccupations des calédoniens. Le programme du parti de Philippe Gomès sera présenté la semaine prochaine et s’inspirera de plusieurs d’entre eux. 

Le programme de l’Avenir en Confiance a été dévoilé. Il regroupe 179 mesures destinés à répondre aux besoins des calédoniens et se décline en 5 axes : une société en confiance, une société moderne, innovante et durable, une société qui protège, une société juste et solidaire, et une société qui se construit.

Le Parti Travailliste et le LKS unis dans le Nord et dans les îles.
Ils présenteront des listes d’alliance ouvertes à la société civile et aux coutumiers. 
Et en province Sud, le Parti Travailliste attend une réponse du FLNKS. Il privilégie une stratégie unitaire mais a préparé une liste au cas où. 

Présentation hier soir des 139 actions du Plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance. Le 1er Conseil territorial de sécurité et de prévention de la délinquance se réunissait à la CPS. Près de la moitié des actions ont déjà été mises en œuvre, les autres sont en cours. 

La SLN dans l’urgence ! Elle perd un milliard de francs par mois et n’aura plus de trésorerie au début 2020. Sa survie dépendra du succès ou non du plan de sauvetage a indiqué Christel Bories, le PDG d’Eramet.  

Pas de renouvellement des instances dirigeantes du Medef cette année, qui réunissait hier soir son assemblée générale annuelle. Dans son rapport moral, le président Daniel Ochida a parlé d’une Calédonie qui a tous les symptômes d’un pays en état de faillite. Il est notre invité du matin dans un instant.

En métropole, le Conseil constitutionnel a censuré l'article phare de la proposition de loi anticasseurs. C’est un camouflet pour le gouvernement.
L’article 3 donnait le pouvoir aux préfets d'interdire de manifestations toute personne déjà connue pour des faits de violence ou d’atteinte aux biens.

Emmanuel Macron à l'offensive face aux nationalistes Corses. "Les Corses méritent mieux que des guerres de tranchées", a affirmé le chef de l’Etat. Lors de son ultime déplacement dans le cadre du grand débat, il a critiqué "les postures" des nationalistes qui ont boycotté ses échanges avec des élus insulaires.