C'EST NET : JEUDI 27/06/19

C'EST NET : JEUDI 27/06/19
C’est un numéro spécial Facebook aujourd’hui.

Au sommaire : Facebook accepte de fournir les adresses IP des auteurs de propos haineux à la justice française. Les jeunes désertent Facebook au profit d’Instagram et Snapchat. Le réseau social teste la possibilité de masquer le point rouge indiquant le nombre de notification. En fin de rubrique nous retrouverons Xavier Bahuon le gérant de la société Action Cyber pour parler de wifi public et je vous donnerai le résultat du sondage de la semaine.


Facebook accepte de fournir les adresses IP des auteurs de propos haineux à la justice française. C’est la première fois que le géant de la Silicon Valley accepte de collaborer avec la justice d’un pays en matière de discours haineux en ligne. Pour permettre de retrouver les individus suspectés de les diffuser, Facebook fournira des données d’identification et de localisation dont les adresses IP des ordinateurs utilisés. Le réseau social a déjà collaboré avec la justice française dans des cas d’attaques terroristes et de pédopornographie mais jamais pour des contenus haineux. Ceux-ci englobent les propos homophobes, racistes ou antisémites. Par cet acte, Facebook affirme que ces discours de haine ne relèvent pas de la liberté d’expression et sont aussi graves que le terrorisme par exemple. Cette coopération avec Facebook intervient alors que le parlement français doit examiner prochainement une proposition de loi contre la « cyber-haine ». Celle-ci entend notamment obliger les plateformes à retirer les contenus haineux en moins de 24h sous peine de sanctions financières. La proposition, jugée liberticide par certains observateurs, promet de susciter de vifs débats à l’Assemblée à compter du 3 juillet.

Les jeunes désertent Facebook au profit d’Instagram et Snapchat. C’est ce qui ressort d’une étude de l’institut Edison Research qui s’est intéressé aux usages des réseaux sociaux par les internautes américains. Plus de 1500 personnes âgées de 12 ans et plus résidant aux États-Unis ont répondu aux questions concernant leurs habitudes. Edison Research estime que 223 millions d’américains utilisent les réseaux sociaux, soit 79% de la population. Parmi eux : 61% utilisent Facebook, 39% sont sur Instagram, 31% sur Pinterest et Snapchat. Au regard des années précédentes, la fréquentation de Facebook est en baisse. Elle est passé de 67% en 2017 contre 61% aujourd’hui. Tout comme celle de Twitter passé de 23% en 2017 à 19% en 2019. Instragram est le réseau social qui observe la plus belle croissance ces dernières années : de 34% d’utilisateurs en 2017, il passe à 39% aujourd’hui

Facebook teste la possibilité de masquer le point rouge indiquant le nombre de notification. Récemment, des utilisateurs de la version mobile ont remarqué qu’il était possible de désactiver certaines notifications, symbolisées par des petits points rouges et qui indiquent aux internautes des nouveaux contenus. Facebook teste des nouveaux moyens pour donner aux utilisateurs plus de contrôle. Toutefois, l’option ne permet pas de désactiver l’intégralité des notifications sur l’application. Seuls les points rouges de quatre onglets sont concernés : ceux du « Marketplace », de la rubrique « Groupes », des « Pages » et du « Menu ». L’option ne concerne donc pas l’onglet « Notifications », symbolisé en haut à droite de l’application par une cloche, et qui répertorie toutes les alertes majeures des internautes.

Depuis lundi nous parlons cybersécurité avec Xavier Bahuon, le gérant de la société Action Cyber. Aujourd’hui il est question des connexions aux réseaux wifi public qui peuvent s’avérer dangereuses.

On passe au résultat du sondage de la semaine. La question était, selon vous est-ce une bonne chose que Facebook se lance dans la cryptomonnaie ? Vous avez répondu non à 63%.

Merci de votre participation, rendez-vous lundi pour un nouveau sondage. En attendant restez connectés à RRB et je rappelle que vous pouvez retrouver cette rubrique en podcast sur le site www.rrb.nc.