Visite officielle à James Paddon

visite-officielle-a-james-paddon

Réunion de travail et solidarité affichée ce matin à l'école James Paddon de Païta après le nouvel incendie qui a touché 2 classes vendredi soir.

Laure Roumagne, enseignante en classe de CM2
Philippe Blaise, le 1er Vice-Président de la Province Sud
Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge de l’enseignement
Le maire de Païta, Willy Gatuhau
La Province Sud et le Gouvernement sont venus apporter ce matin leur soutien à la commune de Païta et au personnel de l’école James Paddon, dont l’établissement a été une nouvelle fois la cible d’un incendiaire.

10 jours après l’incendie qui a visé la cantine de l’école James Paddon, ce sont 2 classes qui ont été la proie des flammes. Les dégâts sont particulièrement importants dans l’une d’elle mais ils auraient pu être encore plus considérables puisque ce ne sont pas moins de 4 départs de feu qui ont été recensés sur des bâtiments éloignés les uns des autres !
Dans la classe la plus touchée, l’odeur de suie est prégnante, le tableau blanc interactif, qui n’était là que depuis un mois, a été détruit tout comme le bureau de l’enseignante, une partie du matériel pédagogique et des affaires des élèves. 

Trois jours après le sinistre, l’émotion était toujours aussi forte pour Laure Roumagne, enseignante en classe de CM2 (interview à réécouter).
Un message que l’enseignante a pu adresser aux élus de la mairie, de la province sud et du gouvernement lors d’une réunion de travail improvisée dans une salle de classe. Des élus qui ont affiché leur solidarité comme en témoigne Philippe Blaise, le 1er Vice-Président de la Province Sud. 

Un soutien qui devrait se matérialiser par une aide exceptionnelle de la Province Sud et du gouvernement. La Mairie de Païta pilotera les travaux et envisage de placer les 25 élèves de la classe détruite par les flammes au sein de la salle informatique.

Quant à l’auteur présumé, un jeune incendiaire de 16 ans, il a été arrêté vendredi soir juste après son méfait. Il aurait été interpellé alors qu’il narguait les gendarmes avec un briquet. Il serait déjà connu pour des faits similaires commis à Plum et aurait avoué être à l’origine des deux derniers feux à James Paddon.
Il a été placé en détention provisoire en attendant son procès.