Violences scolaires, l'UGPE reçue

violences-scolaires-l-ugpe-recue

L’UGPE a été reçue ce matin au Gouvernement. Pendant 2h, les parents d’élèves ont pu témoigner des cas de violences dans les collèges et les lycées.

L’UGPE a été reçue ce matin au Gouvernement. Pendant 2h, les parents d’élèves ont pu témoigner des cas de violences dans les collèges et les lycées de leurs enfants auprès d’Hélène Iékawé, membre du Gouvernement en charge de l’enseignement et du vice-recteur Jean Charles Ringard Flament.

Les acteurs de la réunion ont salué des débats constructifs. Ils étaient une vingtaine de parents d’élèves à raconter leur histoire. Des histoires de violences dans certains établissements de Nouméa et du Grand Nouméa. Le ras le bol des parents est parti d’une bagarre générale dans l’internat du lycée Jules Garnier qui avait même dû être vidé intégralement à 21h30. Au cours de cette réunion, Hélène Iékawé en a appelé à la responsabilité des parents. 

L’UGPE est satisfaite de cette rencontre avec le Gouvernement. L’une de ses revendications était d’avoir accès au rapport concernant la bagarre survenue au sein de l’internat du lycée Jules Garnier. Le vice-recteur a promis que le rapport sur cette soirée serait remis aux parents. Une satisfaction pour Jean France Toutikian secrétaire général de l’UGPE.

Le Gouvernement et l’UGPE dénoncent également la mise en ligne des bagarres sur les réseaux sociaux qui amplifie la chose. Une nouvelle réunion est prévue jeudi après-midi entre l’UGPE et le Gouvernement, seront également présents les forces de l’ordre et les coutumiers.