Un bilan du couvre-feu à Dumbéa

un-bilan-du-couvre-feu-a-dumbea

Il y'a eu moins de nuisances nocturne, moins d'attroupements, et moins de consommation d'alcool sur la voie publique durant le couvre-feu exceptionnel, en complément du confinement strict.

Heïdi Hénin, directrice de la Police municipale de Dumbéa
Heïdi Hénin, directrice de la Police municipale de Dumbéa

A Dumbéa, l’heure de tirer les enseignements après le couvre-feu qui avait été instauré, en plus du confinement strict, dans plusieurs quartiers du Sud de la commune : il était interdit de circuler hors de son domicile, entre 22 heures et 5 heures du matin. S’il n’y a pas encore de statistiques définitives, la municipalité a bien constaté des effets avec cette mesure complémentaire : "moins de regroupements en pleine nuit, moins de nuisances, et moins de consommation d’alcool" nous a dit Heïdi Hénin, la directrice de la police municipale de Dumbéa. Le couvre-feu avait été mis en place à la demande du maire de Dumbéa, le 6 avril. Les mesures ont pris fin le 20 avril, avec la fin du confinement strict sur toute la Nouvelle Calédonie.