TAPIS ROUGE AU CONGRES !

tapis-rouge-au-congres

La Calédonie et les Iles Fidji renforcent leur coopération parlementaire. C’est ainsi qu’a été présenté hier après-midi la signature d’un M.O.U. entre le parlement Fidjien et le Congrès de Nouvelle-Calédonie.

De mémoire de Calédonien, on n’avait jamais vu le tapis rouge déroulé sur les marches du Congrès. C’était pourtant le cas cet après-midi, pour la réception de l’honorable Ratu Epéli Naïlatikau, président du parlement fidjien. Il a été invité par le président du Congrès, Rock Wamytan, pour signer un MOU, un mémorandum of Understanding. Plus simplement, c’est une déclaration d’intention en vue d’un accord destiné à renforcer, à terme, le travail entre le parlement Fidjien et le Congrès de la Nouvelle-Calédonie.

La signature de ce MOU symbolise donc la volonté du Congrès et du parlement fidjien de s’engager dans une coopération accrue explique Rock Wamytan.

Ce MOU a été signé en grande pompe, les 2 présidents, stylos à la main, devant des parapheurs et prenant la pause pour les photos.

Mais au-delà de ce protocole, on peut s’étonner d’entendre le président du Congrès parler des 2 parlements. Tout comme on peut s’étonner, dans les discours respectifs prononcés par les 2 hommes, que la formule ‘’nos 2 pays’’ ait été répétée à l’envie sans que jamais la France n’ait été citée.

Plus surprenant encore : le président du parlement Fidjien a expliqué, - je cite : les fidjiens et les néo-calédoniens ne sont pas seulement des frères et sœurs mélanésiens, mais partagent d’importantes valeurs communes.

Tout a été fait pour donner l’impression que c’était un accord signé d’état à état, alors qu’il s’agit bien d’un accord signé entre un état, et un territoire français du pacifique.