Suite de la mission EPI Requin...

suite-de-la-mission-epi-requin

La forte concentration de requins bouledogues dans les baies de Nouméa permet aux experts réunionnais de réaliser de nombreux tests EPI.

Eric Chateauminois, directeur opérationnel de la mission venue de la Réunion

Les baies de Nouméa : terrain d’étude parfait pour les spécialistes réunionnais, venus tester du matériel contre les attaques de requins. Avec la multitude de bouledogues dans nos eaux, ils ont déjà pu mener 45 observations en 10 jours. Les équipes du « centre de ressources et d’appui pour la réduction du risque requin à la Réunion » ont lancé leurs missions le 5 septembre dernier, à Nouville. Ils essayent des équipements de protection individuels, déjà en vente sur le marché, pour voir si ceux-ci tiennent à distance les squales de type bouledogues. L’équipe de Réunionnais ne parvenait pas à trouver suffisamment de bouledogues pour étudier ces fameux EPI en milieu naturel, à la Réunion. Or, aux abords de Nouméa, la présence de nombreux squales permet une multitude d’observations. Les eaux de la ville présentent bien une concentration importante de requins bouledogues, pour essayer autant de tests que les scientifiques le souhaitent. Eric Chateauminois, le directeur opérationnel de cette mission, nous confirme que les tests vont continuer jusqu'au 28 septembre. Ils permettront ensuite, après analyses des statistiques, de voir si les EPI sont efficaces pour éloigner les requins bouledogues, comme c'est déjà le cas avec les grands blancs.