Séance très animée au CM de Nouméa

seance-tres-animee-au-cm-de-noumea

Séance très animée hier soir au conseil municipal de Nouméa. De nombreuses délibérations techniques étaient à l'ordre du jour mais c'est la décision modificative numéro deux du budget principal primitif 2019 qui a suscité une longue discussion.

Sonia Lagarde, Maire de Nouméa
Sonia Backès, la présidente de la province sud

Séance très animée hier soir au conseil municipal de Nouméa dans un contexte à la fois de crise économique et de période pré-électorale pour les opposants à la majorité de Sonia Lagarde.

Séance qui a commencé d'ailleurs par l'annonce de deux défections puisque le maire a enregistré la démission de leur groupe politique de deux conseillers municipaux. Dominique Simonet, 8ème adjoint au maire et chef du groupe Calédonie Ensemble a en effet désormais décidé de siéger en non-inscrit, tout comme Karine Destours, également du groupe Calédonie Ensemble. 

De nombreuses délibérations techniques étaient à l'ordre du jour mais c'est la décision modificative numéro deux du budget principal primitif 2019 de la ville qui a suscité une longue discussion. A la suite des mauvaises prévisions sur le rendement réel de la TGC par le gouvernement précédent, la commune va devoir rembourser plus de 500 millions de trop perçu. Et Sonia Lagarde, qui s'est vu reprocher par Dominique Korfanty, du groupe UCF, son manque de "prévision", a vivement réagi en séance.

Une passe d'armes qui a également suscité la réaction de la présidente de la province Sud, Sonia Backès, qui affirme que personne ne pouvait prévoir l'avenir lorsque le gouvernement Germain avait présenté son budget au congrès.

Un conseil municipal animé donc, également lorsque les élus Calédonie Ensemble ont également reproché au maire l'abandon du projet d'éco quartier de la vallée de Sakamoto. Un risque financier ingérable pour la ville selon Sonia Lagarde qui souhaite que le projet soit réorienté afin de permettre aux jeunes nouméens d'accéder à la propriété.