Retour à Wallis et Futuna

retour-a-wallis-et-futuna

Les résidents de Wallis et Futuna, bloqués en Nouvelle-Calédonie, ont embarqués - hier soir - à bord du navire de croisière de luxe " Le Lapérouse" réquisitionné par les autorités du Fenua pour les rapatrier.

Un rapatriement sur le bateau de croisière de luxe "Le Lapérouse", une première expérience pour ces passagers particuliers
David Jaquin, chef de Police et chargé de mission auprès du Préfet des îles Wallis et Futuna revient sur l'organisation de ce rapatriement

Après plusieurs semaines d’attente, les résidents de Wallis et Futuna, bloqués en Nouvelle-Calédonie, ont enfin embarqué hier soir sur " Le Lapérouse " pour regagner l'archipel. Le navire du groupe Ponant réquisitionné par les autorités du Fenua pour les rapatrier.

Il est 19h lorsque le bateau dédié, en temps normal, aux croisière de luxe quitte le port de Nouméa avec à son bord 110 passagers. Passagers qui effectueront les quatorze prochains jours, en mer, afin de respecter les mesures sanitaires liées au coronavirus. 5 jours de traversée et 9 jours au large de l'île. Un voyage inédit avec ce bateau immatriculé à Wallis et Futuna comme tous les autres bateaux de la flotte du groupe Ponant, en charge de cette mission. 

Ce rapatriement des résidents de Wallis et Futuna a nécessité de nombreuses heures de discussions et des garanties pour que ce seul Territoire français, exempt de Covid-19, reste épargné par la crise. Une sécurité - à tous les niveaux - encadrée, depuis le Fenua, par les autorités locales. Et pour que ce voyage se passe dans les règles et que les mesures sanitaires soient respectés une équipe a été constituée. Un groupe arrivé exprès de Wallis et Futuna pour s’assurer que cette liaison maritime entre les ports de Nouméa et de Mata'Utu se passe dans les meilleures conditions. 

Lors de son appareillage, le Lapérouse qui était illuminé a donné un long coup de sirène pour annoncer son départ.