Requins. La province Sud répond

requins-la-province-sud-repond

Le Sénat coutumier et la province Sud s'opposent sur le sujet des requins. Cette semaine, la présidente de la province Sud adresse un courrier aux responsables de l’institution de Nouville.

Le 25 juin dernier, un avis du Sénat coutumier publié dans la presse indiquait que la commission de l'environnement de l'institution s'était prononcée contre la régulation de la population de requins. Une mesure engagée depuis un an par la province et la mairie de Nouméa. Et le sénat coutumier menaçait même de porter plainte. Cette semaine, la présidente de la province Sud adresse un courrier aux responsables de l’institution de Nouville.

Dans sa réponse, Sonia Backès rappelle d'abord qu'aux termes de la loi organique, l'environnement est une compétence provinciale et que c'est dans ce cadre qu'un arrêté de prélèvement avait été pris à la suite du tragique accident du petit Anthony. Depuis, la disparition d'un véliplanchiste et plusieurs signalements de requins ayant une attitude agressive à proximité du rivage ont conduit la province Sud à pratiquer de nouveaux prélèvements. 

Dans ce contexte, la présidente de la province Sud s'interroge sur l'attitude du sénat coutumier. D'autant plus, écrit Sonia Backès, que la province est régulièrement sollicitée par des clans pour obtenir des dérogations à l'interdiction d'abattage des tortues.