Réactions pour la serpentine brûlée

reactions-pour-la-serpentine-brulee

C'est l'indignation pour la SLN, les travailleurs et le maire. alors que le convoyeur de minerai de Kouaoua a encore été incendié.

Alcide Ponga, maire de Kouaoua

A Kouaoua, c'est la consternation après le nouvel incendie criminel, perpétré la nuit dernière, sur la serpentine de la SLN. 

La Société Le Nickel a donné quelques précisions, par le biais d’un communiqué. 

Vers 3h30 du matin, le convoyeur de minerai a été incendié. Un feu allumé dans une zone difficile d’accès. Plus de 250 mètres de bande roulante ont été endommagés. La SLN ajoute que le site minier de Kououa compte plus de 300 emplois directs et indirects, des emplois mis en péril. Et que dans un contexte de marché du nickel déjà dégradé, et en plein plan de sauvetage de la SLN, "Notre personnel et nos entreprises intervenantes subissent de nouveau des actes de vandalismes, que la direction condamne fermement, et dont les conséquences pourraient être sérieuse pour l’ensemble de l’entreprise".

Indignation également pour le maire de Kouaoua : Alcide Ponga parle d’un acte criminel, et s’inquiète pour la population de sa commune. Une inquiétude partagée pour les salariés et les sous-traitants. Depuis 3 ans la serpentine SLN de Kouaoua a été la cible de plusieurs incendie criminels. Une enquête a été ouverte.