Réactions au décès de P. Maresca

reactions-au-deces-de-p-maresca

La disparition d'une figure calédonienne. Pierre Maresca s'est éteint à 79 ans des suites d'une longue maladie.

Le sénateur Pierre Frogier
Hommage d'Harold Martin
L'ancien premier vice-président de la Province Sud, Pierre Bretegnier
La présidente de la Province sud, Sonia Backès
Le président du Congrès, Roch Wamytan
Le maire honoraire de Nouméa, Jean Lèques
Nombreux éloges au lendemain de la disparition de Pierre Maresca.
Il est décédé, dimanche soir, des suites d'une longue maladie, au Médipôle où il avait été admis il y a une quinzaine de jours.
Il était âgé de 79 ans. Pierre Maresca était une personnalité forte qui aura marqué la vie politique de la Nouvelle-Calédonie. 

L'annonce du décès de Pierre Maresca a suscité de nombreuses réactions d'émotion et de tristesse.
De nombreuses personnalités ont tenu à rendre hommage à Pierre Maresca. A commencer par le sénateur Pierre Frogier.
C'est un très proche de Pierre Maresca puisqu'ils ont commencé à militer, ensemble, en 1974 et il souligne la blessure que constituait, pour Pierre Maresca, l'indépendance de l'Algérie. 
Il a donné à la Calédonie beaucoup plus qu'elle a pu lui donner elle-même, estime Pierre Frogier.
Hommage aussi d'Harold Martin qui, lui aussi, connaissait Pierre Maresca depuis très longtemps

La réaction du maire honoraire de Nouméa, Jean Lèques, très affecté par la disparition de Pierre Maresca avec lequel il a mené de nombreux combats politiques. 
Autre proche de Pierre Maresca, l'ancien premier vice-président de la Province Sud, Pierre Bretegnier.
Réaction également de la présidente de l’Assemblée de la Province sud, Sonia Backès. Elle a commencé en politique sous la houlette de Pierre Maresca.  

Pour les indépendantistes, Pierre Maresca était un adversaire redoutable et redouté, mais c'était aussi un partenaire respecté. C'est ce que nous a dit le président du Congrès, Roch Wamytan.

Réaction également du haut-commissaire et du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.
A noter également la réaction d'Yves Tissandier, ami de Pierre Maresca et, aujourd'hui, président du cercle algérianiste. 
Il tient à saluer un homme de convictions fortes qui a toujours défendu, avec fougue et courage tous ses engagements : viscéralement pied-noir, profondément français et intensément calédonien.

Enfin, dans un tweet publié hier soir, le maire Rassemblement National de Perpignan Luis Alliot salue un ami, un enfant d'Alger et une figure estimée de la politique calédonienne. 


Originaire d'Algérie, Pierre Maresca était avant tout un ardent défenseur de la Calédonie française.
Il est arrivé sur le territoire en 1963 et il sera d'abord instituteur à Poya avant de servir dans la police et de devenir journaliste. 
Il s'intéresse aussi à l'histoire de la Nouvelle-Calédonie et il a notamment écrit Les Nuits du Bagne calédonien, publié en 1975, tout en participant à la rédaction du fameux Mémorial Calédonien. 
Mais très vite, il s'engage en politique et dès 1977 il adhère au RPC créé par Jacques Lafleur. 
La même année il est élu conseiller municipal de Nouméa sur la liste du maire sortant Roger Laroque. Il sera ensuite adjoint de Jean Lèques. 
Pierre Maresca a également été conseiller du gouvernement de 1979 à 1982, ministre de la santé et des affaires sociales dans le gouvernement Ukeiwé en 84 et 85 et conseiller de la région sud de 1985 à 1988.

Pierre Maresca est aussi l'un des signataires des accords de Matignon. 
Il est ensuite élu à l'assemblée de la province sud de 1988 à 1999, et membre du Congrès. Il a d'ailleurs présidé la commission permanente du congrès de 88 à 98 et de 2008 à 2009.

Après la signature de l'Accord de Nouméa, Pierre Maresca fait partie, en 99, du premier gouvernement présidé par Jean Lèques. Il a aussi été membre des premiers et deuxièmes gouvernements Frogier de 2001 à 2004.
Il a aussi été secrétaire général du Rassemblement.

Officier de l'ordre national du mérite il avait été fait chevalier de la légion d'honneur en avril 2003, une distinction qu'il avait reçue des mains de l'ancien ministre Dominique Bussereau dont il était très proche et qui salue aujourd'hui sur Twitter "l’un des plus brillants défenseurs de la Nouvelle-Calédonie et de la France". 

Le Haut-commissaire Laurent Prévost a appris avec peine le décès de Pierre Maresca, personnalité politique du territoire et signataire des Accords de Matignon.  
Il présente à la famille de Pierre Maresca, à son épouse et à ses proches, ses sincères condoléances.
Et il rappelle qu'au cours de plus de 30 ans de mandats électifs, Pierre Maresca, journaliste, écrivain et historien, aura marqué la vie politique locale par son engagement au service de ses concitoyens.
Le Haut-commissaire salue la mémoire de cet homme, très attaché aux valeurs de la République, qui manquera à la Nouvelle-Calédonie.

Réaction également du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qui a appris avec une profonde tristesse le décès de Pierre Maresca, une personnalité de premier plan qui aura marqué la vie politique calédonienne pendant plus de trente ans.
Homme de dialogue et d’écoute, orateur et écrivain de talent, Pierre Maresca était en outre un homme de convictions. Il souhaitait le meilleur pour la Nouvelle-Calédonie qu’il chérissait particulièrement
Le gouvernement adresse ses sincères condoléances à son épouse ainsi qu’à ses enfants.

Le président du gouvernement Thierry Santa écrit, à titre personnel, que la Nouvelle-Calédonie perd un grand homme au parcours exemplaire, engagé dans la construction d’un avenir serein au sein de la République

A noter aussi les condoléances de Générations NC qui salue en Pierre Maresca, un grand scrutateur de la vie politique et un véritable penseur de la sortie de l'Accord de Nouméa.


A ses proches et notamment à son épouse Maryline, à ses enfants Frédéric, Christophe et Daphnée, Radio Rythme Bleu adresse ses très sincères condoléances.