Purple Drank : 4 jeunes interpellés

purple-drank-4-jeunes-interpelles

Une information RRB. La gendarmerie a procédé jeudi dernier à l’interpellation d’au moins 4 jeunes qui s’adonnaient à un petit trafic de « Purple Drank ». Un coktail qui mélange codéïne (sirop pour la toux) et boisson gazeuse.

Selon nos informations, ces jeunes majeurs se procuraient à l’aide d’ordonnances falsifiées des médicaments du type Neo-codion, un sirop pour la toux à base de codéine, qu’ils détournaient ensuite en drogue dite « récréative » en le mélangeant avec d’autres boissons. Un cocktail à base d’antidouleur de la famille de l’opium qu’ils utilisaient pour leur consommation personnelle mais qu’ils pouvaient également revendre à certaines occasions.

Ce sont les pharmacies de la place qui ont repéré leur petit manège et qui se sont alertées les unes les autres sur la circulation de fausses ordonnances. Et donc jeudi dernier, un professionnel a repéré l’une d’elles, sur laquelle même l’identité de la personne était inexacte. 

Plusieurs médecins ont été victimes de ces falsifications et ont porté plainte. 

Il faut savoir que ce fléau du « Purple Drank » ou encore appelé « Lean » sévit depuis plusieurs années en métropole et que ce mélange a déjà fait plusieurs victimes chez les adolescents, morts d’une surdose de codéine.
Un cocktail qui peut déclencher selon un rapport de l’observatoire français des drogues et des toxicomanies : une altération du sommeil, des démangeaisons voire des crises compulsives généralisées.