Pas de président du gouvernement

pas-de-president-du-gouvernement

La deuxième tentative n’a pas été la bonne pour élire le président et le vice-président du 17eme gouvernement. Les membres élus du nouvel exécutif étaient convoqués ce matin par le haut-commissaire.

Même résultat que lors de la première tentative le 17 février. Thierry Santa, le candidat de l’Avenir en Confiance a recueilli les 4 voix de son groupe. Samuel Hnépéune, les 3 voix de l’UC et Louis Mapou, les 3 voix de l’UNI. Joseph Manaute de Calédonie Ensemble a voté blanc. Pour Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement démissionnaire et élue Avenir en confiance du 17ème gouvernement : "tout ça, pour ça. Cette démission des indépendantistes s'est faites au détriment des Calédoniens. Nous continuerons d'assurer les affaires courantes sur les dossiers prioritaires en attendant qu'ils tombent d'accord"

Du côté indépendantiste, les discussions se poursuivent. Pour Gilbert Tyuiénon, "les choses finiront par aboutir. Les discussions sont à la fois sur la présidence et sur les dossiers sur lesquels l'UC et l'UNI pourront travailler ensemble".

Et concernant le budget de la Nouvelle Calédonie qui doit être adopté avant le 31 mars "la date approche à grand pas, si nous ne sommes pas prêts alors l'Etat mettra en place un budget d'office. C'est une bonne chose pour redresser le pays, ce n'est pas n'importe qui qui va le faire ce budget..." 

Pour le moment le haut-commissaire n’a pas fixé de date pour une nouvelle convocation. En attendant, le 16ème gouvernement, présidé par Thierry Santa, continue de gérer les affaires courantes.