Nord Avenir : premier bilan

nord-avenir-premier-bilan

Radio rythme bleu vous avait révélé l'information le 28 mai dernier : un peu plus de deux mois après le déclenchement d'une procédure de sauvegarde de justice, le groupe Nord Avenir a fait un premier point hier devant le tribunal de commerce.

Le dossier Nord Avenir est revenu pour la première fois devant le tribunal de commerce aujourd'hui à Nouméa. Deux mois après la mise en place d'une procédure de sauvegarde de justice du groupe détenu à 85% par la province nord, une première audience s'est tenue en fin d'après-midi en présence des dirigeants de l'entreprise et des représentants de l'administrateur judiciaire. Elle était destinée à faire un premier bilan de l'activité économique et sociale de l'entreprise qui ne parvenait plus à surmonter ses difficultés financières.

Nord Avenir, qui compte un peu moins de 400 salariés et possède des dizaines de filiales dans les domaines du tourisme, de l'agriculture et des services à la mine, a désormais pour mission d'établir un plan de sauvegarde qui a pour objet de sauvegarder les emplois et d'étaler ses créances sur un délai maximum de 10 ans.

Selon nos informations, la province nord, actionnaire majoritaire de Nord Avenir, a décidé de recentrer les activités du groupe sur le développement économique. Un plan de restructuration est donc en cours d'élaboration qui prévoit que la soixantaine de sociétés dont Nord Avenir a hérité de la Sofinor serait transférée au secteur privé.