Radio Rythme Bleu
Ne l'appelez plus "Vale NC" !

1 avril 2021 à 17:12

C'est hier soir vers 22h, heure de Nouméa, que s'est achevé le processus de reprise de Vale NC. Un dossier ouvert en décembre 2020 et qui a suscité de très violentes tensions.

La signature définitive du protocole de vente et les transferts financier ont eu lieu hier et, en tenant compte du décalage horaire, les signatures ont eu lieu par voie électronique entre Vale Canada qui cède 95% de ses parts, Trafigura, le trader suisse, qui doit en acquérir 19%, la SPMSC qui doit en détenir 30% et la Compagnie Financière de Prony qui sera aussi représentée à hauteur de 30%.

Mardi soir, un protocole de fin de conflit a été signé entre l'ICAN, l'USTKE et Vale NC, sous l'égide de la Province Sud. Les négociations portaient sur l'éventuelle réintégration des salariés de Vale NC, qui ont été licenciés pour avoir participé aux exactions contre le site industriel. 

Des réintégrations qui se feraient sous condition. 

En attendant, et en signe d'apaisement, la route qui mène à l'usine du Sud a été libérée hier matin. Le barrage qui subsistait au carrefour de la Madeleine, a été levé et le barrage filtrant à Goro l'a été ce matin. 

Ajoutons que dans un document, Vale précise qu'un investissement de 1,1 milliard de dollars sera effectué sur le site, dont 555 millions provenant de sa filiale Vale Canada. Le groupe ajoute également qu'il disposera d'un contrat d'approvisionnement pour extraire une partie du nickel produit sur le site.

Le ministère de l'Economie, de son côté, a déclaré que l'Etat apporterait à cette opération un soutien de près de 500 millions d'euros, essentiellement via un prêt et une garantie.

Le consortium, baptisé Prony Resources New Caledonia, investira pour sa part 100 millions de dollars, dont 50 millions de dollars apportés par Trafigura, ajoute le ministère.