MUZ. Chantier d'abattage à l'arrêt

muz-chantier-d-abattage-a-l-arret

Le chantier d’abattage des arbres du Musée de la Nouvelle Calédonie (MUZ) est à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre après seulement une journée de travail. Ce matin, des personnes qui protestent contre cet abattage ont intimidé verbalement des ouvriers.

Le chantier du MUZ entrera le mois prochain dans la phase de réalisation des fondations et du gros-œuvre. Cette nouvelle étape implique l’abattage d’une trentaine de pins et d'une soixantaine de cocotiers.  "Tout sera valorisé. Le bois sera réutilisé pour des ateliers sculpture et les feuilles de cocotiers pour des ateliers tressage" explique Marie Solange Neaoutyne, chef du service des musées et du patrimoine qui gère le musée de la Nouvelle Calédonie.

Les pins et les cocotiers ont une forte symbolique dans la culture mélanésienne et Marie Solange Neaoutyne comprend que cela puisse choquer, mais elle appelle à la sagesse.

3 cocotiers ont été récupérés par la ville de Nouméa et seront plantés sur la promenade Pierre Vernier. Notez que l’activiste bien connu des réseaux sociaux, Florent Eurisouké, est enchaîné à l’un des pins colonnaires, en face de la grande case, depuis le milieu de la matinée.