Moselle. Des expertises en cours

moselle-des-expertises-en-cours

Deux catamarans ont sombré au fonds du port après l'incendie de ce week-end. Les enquêteurs de la police scientifique sont à l'œuvre sur les épaves. Le marché au poisson reste fermé par mesure de sécurité.

Alors que le carnaval de Nouméa battait son plein autour de la place des cocotiers, une quarantaine de pompiers ont été mobilisés lorsqu'un incendie s'est déclaré sur l'un des catamarans de la société Dream Yacht charterVers 18h30 un premier catamaran s'est embrasé avant que le feu ne se propage à ses deux voisins immédiats. Un feu d'une extrême violence qui a détruit deux des trois navires qui ont sombré au fonds du port. Le troisième reste à flot mais selon nos informations il est désormais totalement inexploitable. Les pompiers ont dû établir un large périmètre de sécurité pendant l'incendie en raison des fumées particulièrement toxiques dues à la présence de résine dans la coque des bateaux. Par précaution la mairie de Nouméa a d'ailleurs fermé le bâtiment du marché aux poissons pour éviter tout risque d'intoxication. Une intervention complexe donc, nous a confirmé le directeur de Port Moselle Sébastien Fellmann.

Les trois catamarans détruits par l'incendie sont d'une valeur supérieure à 50 millions de francs l'unité. Il est évidemment trop tôt pour savoir si le sinistre est d'origine criminelle ou accidentelle mais Sébastien Fellmann précise que la sécurité de ces bateaux est particulièrement contrôlée.

Depuis ce matin les enquêteurs de la police scientifique sont à l'œuvre sur les épaves. Un travail qui s'annonce lui aussi compliqué pour tenter de déterminer avec précision l'origine du feu. Demain une expertise doit avoir lieu sur place pour déterminer le meilleur moyen d'extraire les épaves du port. Un incendie qui se produit au moment où port Moselle est en plein travaux d'agrandissement et nous en reparlerons demain matin sur RRB. C'est Philippe Darasson, directeur général de la Sodemo qui seranotre invité à 7h30.