Les mesures économiques maintenues

les-mesures-economiques-maintenues

Alors qu'aucun nouveau cas positif n’a été détecté sur les 129 tests pratiqués hier dans la journée, le point presse du gouvernement était consacré principalement aux mesures économiques.

Christopher Gygès, porte-parole du Gouvernement
Rémy Bastille, secrétaire général du haut-commissariat
Sonia Backès, présidente de la Province Sud
Le porte-parole du gouvernement Christopher Gygès a d’abord évoqué les aides du gouvernement. Elles ont été votées hier matin lors de la séance hebdomadaire du 16eme gouvernement qui gère actuellement les affaires courantes.
Concernant le dispositif du chômage partiel, il sera accordé à toutes les entreprises qui en feront la demande et les contrôles se feront à posteriori. 
Lors de ce point presse du gouvernement, le secrétaire général du haut-commissariat est aussi venu dévoiler les mesures mises en place par l’état pour soutenir l’économie calédonienne. 

Sachez que le PGE, le prêt garanti par l’état est désormais disponible pour les jeunes entreprises innovantes, comme les startups par exemple qui jusque-là étaient pour certaines écartées, faute de chiffre d’affaire validé. 
Remi bastille a aussi présenté les dispositifs issus du plan de relance notamment un fond de soutien aux investissements industriels. La subvention peut s’élever à 50% des investissements de la société. Un dispositif trop peu utilisé, selon lui, sur le territoire. L’Etat a également évoqué les mesures d’aides mises en place par l’ADEME (Agence de la transition écologique) concernant la transition énergétique et va d’ailleurs lancer 38 projets dans le domaine du BTP pour rénover thermiquement ses bâtiments. Une enveloppe de 2 milliards CFP est prévue. Et puis, par ailleurs, le prêt à taux zéro a été adopté par le gouvernement pour aider, là aussi,  à la relance du BTP.

Enfin, lors de ce point presse, Sonia Backès, la présidente de la Province Sud est revenue sur les aides aux très petites entreprises. Une assemblée de la province Sud se tiendra le 1er avril prochain. Quant aux Provinces nord et ile, elles peaufinent en ce moment leurs dispositifs.

Notez enfin que des reports d’échéances de charge sociales sont possibles au cas par cas pour les entreprises. Ce sera directement traité avec la CAFAT. Vous l’avez compris, les institutions soutiennent l’économie calédonienne et la consommation est l’un pilier. C’est pourquoi, le gouvernement envisage de rallonger la période de soldes qui a été interrompu par le confinement.