Les Loyalistes unis pour le NON

les-loyalistes-unis-pour-le-non

Les Loyalistes lancent la campagne pour le NON au référendum du 4 octobre. Les représentants des six partis qui ont créé le Front Loyaliste veulent porter l'ensemble des valeurs du NON à l'indépendance.

Ce sont "Les Loyalistes". C'est le nom qu'ils assument pour cette campagne référendaire et ils ont un mot d'ordre : ne pas renouveler les erreurs commises lors de la campagne pour le premier référendum de 2018. On leur a reproché d'être désunis, de ne pas porter de projet d'avenir et de ne pas afficher leurs couleurs. Ils changent tout pour le deuxième référendum du 4 octobre avec, d'abord l'union de 6 partis pour le NON à l'indépendance, le MPC, les Républicains Calédoniens et le Rassemblement – réunis dans l'Avenir en Confiance – mais aussi Tous Calédoniens, Générations NC et le Rassemblement national. Ils veulent aussi préparer un projet de société et décliner le bleu blanc rouge.
Et surtout, originalité de cette campagne, elle va se faire au travers d'ambassadeurs, qui ne sont pas des personnalités politiques, mais des calédoniens engagés pour le maintien de la Calédonie dans la France.
Gil Brial, le président du MPC et coordonnateur de cette campagne pour le NON a expliqué l'esprit de cette union des "six mouvements qui ont décidé de faire campagne ensemble pour faire gagner le NON le 4 octobre. C'est porter une campagne qui touche les Calédoniens. Rappeler qu'on porte d'abord des valeurs et qu'on aime tous la Nouvelle Calédonie. Il y a finalement très peu de raisons de voter pour l'indépendance, mais il y a énormément de raisons de voter pour une Calédonie dans la France et ses ambassadeurs qui ont été choisis vont porter ces messages-là. Chacun a une raison différente d'aimer la Nouvelle Calédonie, telle qu'elle est aujourd'hui, dans la France. C'est ça qui compte, pouvoir rassembler tous ceux qui, comme nous, veulent continuer à développer ce Territoire."

9 ambassadeurs étaient présents cet après-midi pour le lancement de cette campagne. Ils sont représentatifs de tous les âges, de tous les milieux, de toutes les ethnies et ils ont expliqué, chacun à sa manière, pourquoi ils s'engagent dans cette campagne et pourquoi ils font campagne pour le NON à l'indépendance (Caël Normandon, Epifania Gata, d'Edouard Citré, Amandine Bui Duyet, Chantal Courtot, Michel Fongues, Marie-Laure Ukeiwé, Tara Laroque et Michel Desmeuzes). Les responsables des différents partis rassemblés dans les Loyalistes étaient également présents comme Thierry Santa, Sonia Backès, Nicolas Metzdorf et Pascal Vittori ainsi que plusieurs maires comme Georges Naturel et Willy Gatuhau. 

Les Loyalistes fixent déjà un rendez-vous aux calédoniens, le 19 juillet, au Parc Brunelet, pour un grand pique-nique de partage afin de célébrer la fête nationale sous le signe du bleu blanc rouge.