Les déchets de poisson valorisés

les-dechets-de-poisson-valorises

La province Sud en partenariat avec l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie, a lancé 3 appels à projet visant à encourager et faciliter la transition économique et écologique. Alter’Native est l’une des lauréates 2019.

Guillaume Rosselet, co-gérant d’Alter’Native
Françoise Suvé
Alter’Native fabrique et commercialise un biostimulant à base de déchet de poisson depuis janvier 2019. L’entreprise installée au Mont Mou à Païta récupère la matière première chez Pescana à Nouville grâce à un partenariat. 

Alter’Native a bénéficié d’une aide d’1,2 millions de Francs de la part de la province Sud et de l’Ademe. Elle va pouvoir acquérir 3 cuves en inox afin de faire macérer les déchets et produire plus de biostimulants. Françoise Suvé, élue provinciale rapporteuse de la commission environnement a visité l’entreprise ce matin.

La campagne 2020 des appels à projet est également lancée autour de 3 volets : l’alternative aux produits plastiques à usage unique, la réduction du gaspillage alimentaire ou encore l’économie circulaire.