Les conséquences du Brexit en NC

les-consequences-du-brexit-en-nc

Thierry Santa, le président du Gouvernement est toujours à Paris, il a participé au 14è comité de suivi du partenariat entre l'Union Européenne et les PTOM. Les conséquences financières pour la Nouvelle Calédonie ont été abordées. (Photo : Facebook)

Après le marathon de discussions lors du 19ème comité des signataires jeudi dernier à Paris, le Président du Gouvernement de la Nouvelle Calédonie est toujours dans la capitale où il a été reçu à nouveau à Matignon hier soir par le premier ministre Edouard Philippe pour un entretien privé. 

Auparavant il avait participé à la maison de la Nouvelle Calédonie à Paris au 14ème comité de suivi du partenariat entre l'union européenne et les PTOM, les pays et territoires d'outre-mer. Au cœur de ces discussions le Brexit, le départ de la Grande-Bretagne de l'Union et ses conséquences financières probables pour les PTOM. Thierry Santa explique que "sur les 25 PTOM en lien avec l'Union Européenne, 12 sont des Territoires du Royaume Uni qui risquent de quitter cette sphère de l'UE avec une conséquence en matière financière sur les sommes destinées aux PTOM. Maurice Ponga, qui était l'ancien député européen avait demandé une évolution de l'enveloppe destinée au PTOM de 500 à 669 millions d'€, mais ça vient en contradiction avec le départ potenciel du Royaume Uni. Ce que l'Etat essaye de défendre aujourd'hui c'est l'enveloppe de 500 millions malgré le départ des représentants britanniques des Pays et Territoires d'Outre-Mer".



La ministre des Outre-Mer Annick Girardin participait également à cette réunion. Selon elle le Brexit aura bien un impact financier mais elle y voit aussi un défi à relever pour la France qui sera désormais dans le Pacifique la seule représentante de l'Europe