Les centres d'hébergement ouverts

les-centres-d-hebergement-ouverts

Plusieurs centres d’hébergement ont ouvert sur tout le Territoire pour les personnes qui ne se sentent pas en sécurité à leur domicile lors du passage de LUCAS. Les populations les plus exposées sont invitées à venir se mettre en sécurité.

Avec le phénomène Lucas et les différentes alertes en vigueur, les mairies s'organisent. A Nouméa, la salle François Anéwy de la Vallée du Tir est ouverte depuis 10h. C’est un lieu qui est utilisé depuis plusieurs années lors des phénomènes météo et qui est bien identifié par les familles. Elles sont accueillies par le CCAS et des bénévoles de la ville de Nouméa.

Dès l’ouverture une cinquantaine de personnes était déjà présente. Des sans domicile fixe et des familles des différents squats. Parmi elle Lorenza qui s’est réfugiée à la salle François Anewy avec son mari et ses 2 enfants et un habitant de Thio qui est bloqué à Nouméa parce qu’il n’y a pas de transport.

Il est demandé aux personnes qui souhaitent rejoindre ce centre d’apporter ses papiers personnels, des vêtements de rechange, un nécessaire de toilette, ses médicaments indispensables, du lait et des couches pour les enfants et une lampe de poche. Les animaux ne sont pas acceptés. Plus de 100 personnes ont investit la salle Anéwy depuis 10h.

Au Mont-Dore, 3 centres d’accueil sont ouverts à la population. Il s’agit de la Salle Omnisport de Boulari pour la partie Nord de la commune, la salle omnisport de la Briqueterie pour la partie sud. Ainsi que l’école maternelle La Croix du Sud de Plum. L’école La Rizière à la Coulée est impraticable depuis la fin de matinée. Un numéro est mis à votre disposition c’est le 05 15 16, le 05 15 16

A Dumbéa, 2 centres d’hébergement sont disponibles à la salle omnisports d’Auteuil et celle de Katiramona.

A Paita, l’Arène du Sud est également ouverte tout comme la mairie annexe de la Tontouta.

A Boulouparis, 2 espaces d’accueil sont mis à la disposition des habitants. Le centre socio culturel du village et la Maison des associations de Tomo.

A La Foa, un centre d’hébergement est ouvert depuis hier soir 17h00 heures au centre socio-culturel. 

Sur la Côte Est, à Thio, le centre culturel de la commune a été converti en centre d’hébergement.

A Kouaoua, les points de replis se situent à la mairie et dans les maisons communes des tribus.