Leprédour. 5h de réunion

lepredour-5h-de-reunion

Les membres du groupe Leprédour ont passé 5 heures en visioconférence avec le ministre des Outre-mer, ce matin, pour parler du nickel et notamment de la reprise de Vale NC.

Cinq heures de discussions, ce matin, pour le groupe Leprédour. C'est le nom de cette instance qui réunit dix personnalités politiques autour du ministre des outremers. Une référence à la réunion, organisée le 29 octobre dernier, par le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu qui avait emmené dix responsables politiques sur l’îlot Leprédour pour une séquence d'échange et de dialogue.
C'est dans ce contexte que les 10 mêmes personnalités avaient été conviées ce matin, à 7h, pour une réunion en visioconférence avec le ministre des outremers.

Les 5 représentants des partisans de la Calédonie dans la France étaient présents : le sénateur Pierre Frogier, les députés Philippe Gomès et Philippe Dunoyer, le président du gouvernement, Thierry Santa et la présidente de la Province Sud, Sonia Backès.
Chez les indépendantistes, ils ne sont que 4 à avoir fait le déplacement : le président du Congrès Roch Wamytan, le président de la Province des Iles, Jacques Lallié, le président de l'UC Daniel Goa et le président de l'UPM Victor Tutugoro. C'est ce dernier qui représentait le président de la Province Nord, Paul Néaoutyine, qui était absent.

A l'ordre du jour de cette réunion, le nickel et les échanges ont notamment porté sur le dossier de la reprise de Vale NC mais – c'est la règle – la plus grande confidentialité est censée entourer ces réunions, comme ce fut le cas pour la première rencontre à Leprédour.
Une confidentialité qui n'a pas empêché Victor Tutugoro de s'exprimer à l'issue de cette matinée. "Nous avons beaucoup parlé du nickel en général et en particulier du dossier Vale. Les choses sont en train d'aller positivement. En tous cas de notre point de vue. Le ministre va faire des annonces dans les heures qui viennent". Des propos qui n'engagent que leur auteur. 

On sait toutefois que le ministre des outremers devrait communiquer à l'issue de cette visioconférence mais on ne sait pas encore sous quelle forme. On sait aussi que Daniel Goa a quitté la séance, contrarié de ne pouvoir faire une déclaration liminaire. Les autres indépendantistes l'ont suivi un bref moment avant de revenir dans la salle, à l'exception de Jacques Lalié qui a quitté le haut-commissariat.
Daniel Goa est quant à lui resté dans l'enceinte du haut-commissariat mais sans retourner dans la salle des discussions.