Le CA d'Eramet en baisse de 4%

le-ca-d-eramet-en-baisse-de-4

Le groupe a présenté ces résultats cette nuit pour nous à Paris. Une chute expliquée par la forte baisse des prix du manganèse de 21% sur l’année. En revanche, d'après Eramet, le plan de sauvetage de la SLN fonctionne.

La production de minerai de nickel a notamment progressé de 15% et a atteint un niveau record. 

Le nouveau modèle économique désormais mis en œuvre à la SLN a également pour effet un accroissement significatif des réserves et des ressources minières de la société, consécutif notamment à l’intégration des tonnages à plus faible teneur destinés à l’exportation. Les ressources minérales de la SLN ont ainsi été multipliées par environ 4, et s’élèvent à 19,4 Mt de nickel contenu, à une teneur moyenne de plus de 1,85 %, plaçant la SLN parmi les opérateurs miniers mondiaux de premier plan.

En revanche, le cash cost de la SLN s’est dégradé en 2019 par rapport en 2018 à 5,91 USD/lb que la SLN souhaite baisser d’1$30. Eramet estime que les mouvements sociaux du début d’année dernière sont responsables d’une baisse de la production de ferronickel de 13% à 47 000 tonnes, ce qui a pesé pour 45 millions d’euros dans les comptes de la SLN. La situation s’est améliorée au deuxième trimestre selon la PDG d’Eramet, Christel Bories. 

La SLN a atteint un EBITDA (Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) de 59 M€, en progression de 74 % par rapport à 2018.