Le budget supplémentaire au Congrès

le-budget-supplementaire-au-congres

Le projet de budget supplémentaire 2019 devant les élus du Congrès. Ils sont réunis, depuis hier après-midi, en session extraordinaire et les travaux reprennent ce matin, à 9h.

L'essentiel a déjà été dit hier après-midi lors d'une vaste discussion générale au cours de laquelle les groupes politiques ont, d'ores et déjà, exprimé leurs analyses sur le projet de budget supplémentaire, sur sa construction et sur ses équilibres.
En préambule, le président du gouvernement, Thierry Santa, a rappelé la baisse significative des recettes fiscales, essentiellement de la TGC, dont le rendement a été surévalué. Il manque 7,8 milliards par rapport aux prévisions du budget primitif.
Pour boucler son projet, le gouvernement s'est donc livré à un véritable exercice d'équilibrisme, et Thierry Santa invoque la nécessaire solidarité de toutes les collectivités.

Les trois budgets sont donc concernés par cette baisse des recettes mais celui qui est le plus impacté, c'est le budget de répartition, celui qui alimente les provinces et les communes. Il subit une diminution de 6,3 milliards et les provinces devront rembourser le trop-perçu.
Cette répartition a fait débat dans l'hémicycle, avec l'opposition de Calédonie ensemble exprimée par Philippe Michel. Opposition également du groupe UC-FLNKS, par la voix de Pierre Chanel Tutugoro.

Cette répartition a été faite pour ménager le budget de reversement. Il n'enregistre qu'une baisse de 1,5 milliard pour sauvegarder l'agence sanitaire et sociale et les régimes sociaux. Un choix soutenu par l'Avenir en Confiance comme le souligne Sonia Backès.

Le budget propre de la Nouvelle-Calédonie, enfin, supporte la restriction à hauteur de 1,2 milliard.

Plusieurs débats ont émaillé cette séance. Sur l'insincérité du budget primitif, sur les responsabilités de la situation, sur la volonté et la capacité des provinces à rembourser le trop-perçu. L'UNI propose quant à elle une refonte en profondeur à l'occasion du budget primitif et elle annonce qu'elle s'abstiendra lors du vote du budget supplémentaire. 

Le vote des différents groupes s'est cristallisé lors de l'adoption d'une délibération relative à l'affectation de la TGC. Elle a été adoptée par 22 voix pour, celles de l'Avenir en confiance, de l'Eveil Océanien et de Génération.nc. Il y a eu 20 voix contre, celles de l'UC, de Calédonie ensemble et du Parti travailliste et 12 abstentions. C'est le score que l'on devrait retrouver aujourd'hui pour l'adoption du budget supplémentaire 2019.