La tentative d'intrusion de la FINC

la-tentative-d-intrusion-de-la-finc

Les adhérents de la Fédération des industries de Nouvelle Calédonie, qui manifestaient ce matin devant le gouvernement, ont tenté d'envahir le siège de l'exécutif en passant par le garage.

Les adhérents de la fédération des industries de Nouvelle Calédonie étaient dans la rue, ce matin. Près de deux cent personnes étaient rassemblées devant le gouvernement et demandaient à être reçues par le président Thierry Santa et l'ensemble de l'exécutif. La FINC accuse le gouvernement de "maltraiter" l'industrie de transformation calédonienne et de s'en remettre exclusivement aux avis de l'autorité de la concurrence. Un mouvement d'humeur centré autour d'un dossier, celui de la société ESQ, unique fabricant de tuyaux en PVC sur le territoire, et qui bénéficie depuis 1987 de mesures de protection de marché. Dans un avis rendu le 24 décembre dernier, l'autorité de la concurrence a considéré que les engagements pris en 2014 par ESQ en contrepartie de ces mesures n'étaient pas suffisants. Pour autant, selon nos informations, le gouvernement n'a pris aucune décision pour l'instant. La manifestation s'est dispersée vers midi mais notez cette tentative d’intrusion des manifestants par le garage du Gouvernement à la suite de la sortie d’un véhicule de service. Tentative avortée puisque la police Nationale a rapidement sécurisé les lieux. La FINC a annoncé la reconduction de la manifestation pour lundi.