La tension demeure à Kouaoua

la-tension-demeure-a-kouaoua

Plus de 70 personnes ont manifesté ce matin devant la mairie de la commune. Elles dénoncent les récents actes d'incivilités et agressions.

Henri Ponga, porte-parole de la mobilisation
Plus de 70 personnes ont exprimé leur ras le bol, devant la mairie de Kouaoua en prenant la parole tour à tour . Certaines d’entre elles ont été victime d’agression et d’incivilité. Le dernier incident date de vendredi dernier lorsque plusieurs personnes ont été prises à partie par les anciens barragistes. Pour les habitants de Kouaoua, trop, c’est trop. Les coutumiers ont demandé aux gendarmes d’expulser les fauteurs de troubles qui sont retranché chez l’un d’eux dans la tribu de Méa Mébara.
Une exaspération entendue par l'Etat qui dans un communiqué publié en début de soirée précise qu'il met tout en œuvre pour permettre à la SLN de poursuivre ses activités sur son centre minier. "La gendarmerie nationale est mobilisée en permanence" écrit le cabinet du haut-commissaire qui considère comme légitime l'exaspération de la population et de la SLN devant des exactions que rien ne peut justifier. "L'Etat est totalement engagé pour répondre à leur attente" conclut ce communiqué.