La propriété foncière au Congrès

la-propriete-fonciere-au-congres

Le groupe UC-FLNKS et Nationaliste et Eveil Océanien a déposé hier sur le bureau du Congrès une proposition de loi du pays sur la propriété foncière citoyenne. Un projet qui fait vivement réagir les Loyalistes.

La réaction de Virginie Ruffenach, présidente du groupe Avenir en Confiance au Congrès
Le groupe UC-FLNKS et Nationaliste et Eveil Océanien vient de prendre une initiative qui fait beaucoup réagir. Il a déposé hier sur le bureau du Congrès une proposition de loi du pays sur la propriété foncière citoyenne. Ce texte prévoit d’interdire aux citoyens français qui n’ont pas la citoyenneté calédonienne, et aux étrangers, d’acheter des biens immobiliers non neufs ou d’interdire de les vendre à d’autres non-citoyens, s’ils sont déjà propriétaires. Un texte qui, sur le fond, fait vivement réagir les loyalistes, d’autant plus qu’il intervient à quelques jours d’une échéance cruciale. Un texte d’autant plus malvenu alors que la notion de Citoyenneté fait aussi débat précise Virginie Ruffenach chef du groupe Avenir en Confiance au Congrès.