L'OEIL voit flou sur son avenir

l-oeil-voit-flou-sur-son-avenir

L’Observatoire de l'Environnement en Nouvelle Calédonie (OEIL) menacé par les baisses de subventions. C’est ce qu’indique le rapport d’activité 2019 publié il y a près d’un mois par l’organisme.

Pour la quatrième année consécutive, l’Observatoire de l’Environnement en Nouvelle-Calédonie, unique outil de suivi environnemental sur le Territoire, affiche un solde négatif de près de 3 millions de Francs Pacifique. Une situation qui ne devrait pas s’arranger en 2020 selon Fabien Albouy, le directeur de l’Observatoire de l’Environnement en Nouvelle-Calédonie.

Des problèmes budgétaires en 2019, qui s’explique notamment par le retrait de VALE NC. L’opérateur minier du Grand Sud a baissé de 43% sa contribution annuelle. En 2020, la Province Sud annonce une coupe de 5 millions de Francs. De son côté, la SLN envisage de revoir les modalités de financement. Des décisions qui devraient donc avoir des conséquences. 

En un peu plus de dix ans d'existence l'OEIL a effectué 57 rapports, développé 16 indicateurs, mené 31 missions de terrain et organisé 154 événements entre 2015 et 2019.