Radio Rythme Bleu
L'emploi salarié à la hausse au 2eme trimestre 2021

23 novembre 2021 à 00:08

65 960. C’est le nombre de salariés qui étaient déclarés dans le privé en juin 2021. Une hausse de 2.3% par rapport au 1er trimestre de l’année marqué par le confinement de mars. Cette augmentation permet de compenser les pertes liées à la crise sanitaire selon une note de conjoncture publiée par l'ISEE.

65 960 salariés dans le secteur privés, c’est un niveau supérieur à juin 2019. Depuis 2 ans, en dehors des deux confinements, la hausse des emplois est en moyenne de 0.4% par trimestre. Signe de l’embellie observée en avril, mai et juin de cette année, 11 380 entreprises employeuses ont été comptabilisées, soit une hausse de 2.2% au deuxième trimestre après la baisse de 2,9% du début d’année. Le rythme des liquidations judiciaire continue, par ailleurs, de ralentir avec 11% de moins qu’au 1er trimestre, soit 47 liquidations judicaire enregistrées sur 3 mois.

Au 2eme trimestre de cette année, tous les grands secteurs d’activités accroissent leurs effectifs. A commencer par les services qui totalisent 32 860 salariés, soit +3.1% et jusqu’à +7% pour les activités de restaurations et d’hôtellerie. Globalement les entreprises qui licenciaient trois mois plus tôt ont de nouveau embauché. Sur les 12 derniers mois, les services hors commerce gagnent 600 emplois. Le solde d’emploi est de nouveau positif après 5 trimestres consécutifs de baisse. L’industrie et le commerce se portent bien également. +1.7% pour les industries avec 14 740 salariés, soit un niveau supérieur au précédent record de juin 2015. Ça représente, sur 12 mois glissants, la création de 380 postes. Le secteur du commerce, quant à lui, progresse d’1.7% à 10 500 salariés, soit son plus haut niveau sur ces 5 dernières années. En tout, 360 emplois ont été créés depuis un an. Notez que 7 liquidations judiciaires de commerces ont été enregistrées au cours de ce trimestre, c’est deux fois moins qu’en début d’année. Enfin dans le secteur de l’agriculture et de la construction, la hausse est plus légère. +0.9% dans la construction après la dégringolade de 3% enregistrée au premier trimestre. Cette légère remontée permet au secteur de se maintenir. Sur 12 mois, il n’a perdu que 20 salariés, soit le plus petit déficit annuel depuis le déclin observé au premier trimestre 2012. Dans l’agriculture, on observe une hausse d’1.8% à 1 770 salariés. En glissement annuel, l’emploi dans l’agriculture reste stable. La perte d’emplois dans les activités d’aquaculture en mer et sylviculture est compensée par la hausse des activités de culture de fruits et de reproduction de plantes. Evidemment, cette bonne nouvelle sur le front de l’emploi risque de ne pas être confirmée au 3eme et 4 trimestres avec l’apparition de la crise sanitaire.