L'Atalante a largué les amarres

l-atalante-a-largue-les-amarres

L’Atalante, le navire de recherche océanographique de l’IFREMER a appareillé de Nouméa ce matin.

Sophie Bonnet, océanographe à l’IRD et l’une des cheffes de mission
Cécile Guieu, océanographe au CNRS, également cheffe de la mission

A son bord, plusieurs chercheurs qui participent à l’expédition Tonga. Une campagne de 35 jours, co-organisée par le CNRS, l’IRD, L’université de la Sorbonne, l’Université d’Aix Marseille et l’Ifremer.

Une mission internationale de 29 chercheurs qui va sillonner le Pacifique entre Nouméa et l’Arc Volcanique des Tonga. 29 chercheurs sont actuellement à bord de l’Atalante, et leurs travaux, vont porter sur l’étude de l’impact des volcans sous-marins sur l’activité biologique a la surface de l’océan. 

A bord de l’Atalante, 7 laboratoires ont été installés pour permettre aux chercheurs de pouvoir travailler dans les meilleures conditions possibles, avec un objectif : en apprendre plus sur nos Océans qui sont encore très mal connu. 

L’Atalante sera de retour en Nouvelle-Calédonie le 5 décembre. La campagne Tonga qui est suivre au quotidien sur le site internet Tonga-project.org.