L'AEC, un an après...

l-aec-un-an-apres

"On l'a dit ! On l'a fait !" C'est le slogan des élus de l'Avenir en Confiance, un an jour pour jour après leur victoire aux élections provinciales.

Un bilan positif selon Gil Brial
L'AEC sera prêt pour le référendum

Le 12 mai 2019, l'Avenir en Confiance, gagnait les élections provinciales avec 20 sièges sur 40 en Province Sud et 18 élus au Congrès de la Nouvelle-Calédonie.
Le mouvement est constitué de trois partis - le Rassemblement, les Républicains calédoniens et le MPC - et après sa victoire aux provinciales de 2019, Sonia Backès la présidente des Républicains calédoniens était élue à la présidence de la Province Sud et Thierry Santa, le président du Rassemblement devenait président du gouvernement.
Ce sont ces 12 mois passés à la tête des institutions dont le bilan a été dressé même si cette action a été fortement perturbée par la crise économique puis par la crise sanitaire.

En chiffres, ce sont 37 délibérations provinciales et 6 lois du pays relatifs à la relance économique, à la santé, à la protection sociale, à la condition féminine aux assurances ou au secteur de la construction qui ont été portées par l'Avenir en Confiance et adoptées par le Congrès.
Un bilan positif relève Gil Brial, président du MPC et 2ème vice-président de la Province Sud, même si cette année a été bouleversée par des événements impondérables.
Au-delà des actions qui ont été menées dans les secteurs de l'économie, de l'environnement, de la sécurité, de la santé, de l'enseignement ou du social, l'Avenir en Confiance se tourne aussi vers les prochaines échéances électorales. Le second tour des municipales mais surtout le référendum du 6 septembre.

Et si le calendrier de la campagne a été quelque peu perturbé par la crise sanitaire Gil Brial affirme que l'Avenir en Confiance sera prêt, d'autant plus que la crise sanitaire a prouvé l'importance du rôle de la France en Nouvelle-Calédonie.