Ils encourent 20 ans de prison

ils-encourent-20-ans-de-prison

Les deux hommes impliqués dans la mort de Benjamin encourent jusqu'à 20 de réclusion criminelle.

2 hommes sont sur le banc des accusés pour cette troisième affaire de la session. Un dossier de violences volontaires sur fond d’alcool. Cette première journée d’audience était consacrée au rappel des faits.

Le 13 août 2018, vers 13h à Touho, un accident de la circulation impliquant un seul véhicule est signalé sur la RPN 10 - non loin de la tribu de Koé. La victime, Benjamin, est éjectée de son véhicule après avoir fait une sortie de route. Arrivés rapidement sur les lieux du drame, les secours le prennent en charge et le transfère, par hélicoptère, au Médipôle de Koutio où il décède le lendemain. Sur place se trouve 4 jeunes fortement alcoolisés. L’audition par les gendarmes de deux d’entre eux révèle l’existence d’un différend ces derniers et la victime. Un jeu de bagarre qui aurait dégénéré. En tentant d’y mettre un terme l’un des deux mis en cause aurait, en fait, mis en colère Benjamin. Ce dernier serait alors monté à bord de son véhicule pour essayer de les renverser. Après plusieurs passages du véhicule à proximité des jeunes, ces derniers - se sentant menacés - se seraient emparés de pierre pour « callaisser » le véhicule et ainsi se protéger. C’est à l’issue de ce « caillassage » que la voiture de Benjamin aurait fait une sortie de route. La voiture de Benjamin qui sera par la suite incendiée par l’un des deux mis en cause qui se retrouve aujourd’hui dans le box des accusés.

Charge, maintenant, à la cour et aux jurés d’évaluer le degré d’implication des accusés poursuivis pour violence avec usage d’une arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes. Les témoignages devraient donc permettre de savoir ce qu’il s’est vraiment passé ce fameux lundi 13 août 2018. Les prévenus encourent jusqu’à 20 de réclusion criminelle.