Hommage unanime à Hilarion Vendegou

hommage-unanime-a-hilarion-vendegou

Nous étions les premiers à vous l'annoncer. Hier, le Grand Chef, Maire de l'Ile des Pins et ancien Sénateur est décédé à l'âge de 78 ans.

Joseph Vendegou, neveu du Grand Chef qui a longtemps travaillé à ses côtés, notamment en tant qu’assistant parlementaire
Laura Vendegou, la fille du Grand chef

Instituteur de formation, Hilarion Vendégou exerça son métier sur la Grande Terre au début de sa carrière, à Moindou, Hienghène, puis Koné. Il retourne à l’Ile des Pins à la mort de son père en 1974. D’abord conseiller municipal, il devient maire de l’ile des pins en 1989 sous l’étiquette RPCR. Il sera ensuite élu à la province sud, puis au Congrès, et enfin, siégera pendant 6 ans, de 2011 à 2017 au près du sénateur Pierre Frogier, très marqué par cette disparition.

Ceux qui l’ont côtoyé dans ses différentes fonctions saluent évidement ses engagements, mais aussi sa personnalité. 

De nouvelles réactions nous sont parvenus de la part des institutions, et de la classe politique par voie de communiqué. A commencer par le Haut-commissaire, Laurent Prévost. Le représentant de l’Etat indique avoir appris avec émotion le décès du Grand Chef de l’île des Pins. Je cite : « Au cours de plus de 30 ans de mandats électifs, il fut un militant infatigable de la défense de son territoire et aura agi pour le développement raisonné, notamment sur le plan touristique, de son île à laquelle il était particulièrement attaché ». Fin de citation de ce communiqué du Haut-commissaire.

Dès hier, le gouvernement de la Nouvelle Calédonie indiquait avoir appris « avec une très grande émotion » le décès d’Hilarion Vendégou. Le président et les membres du gouvernement adressent « leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches ainsi qu’à la grande chefferie. »

« Une immense tristesse » également exprimée par la présidente de la Province Sud, Sonia Backès, qui écrit, je cite : « il était un homme engagé pour défendre les valeurs qu’il avait au plus profond de lui. Coutumières d’abord, il était un Grand-chef reconnu et respecté qui aura dignement assumé les hautes responsabilités coutumières qui étaient les siennes. Cet attachement à sa terre et à la France, s’est traduit par un investissement à travers différents mandats électifs. Il aura prôné le développement raisonné de Kunié, en réussissant le subtil équilibre entre développement économique et respect des traditions. Je m’attacherai à défendre cette vision et ces ambitions en poursuivant l’accompagnement de la province Sud au service des kuniés. » Fin de citation de ce communiqué signé de la présidente de la Province Sud, Sonia Backès.

Des réactions encore de la part des formations politiques, à commencer par l’Avenir en confiance, qui « salue l’engagement sans faille d’Hilarion Vendégou à sa terre et pour une Nouvelle Calédonie dans la France ».

Le Rassemblement Les Républicains écrit encore : « Hilarion était une personnalité connue et reconnue à Paris comme sur l’ensemble du territoire. Fervent défenseur de la Nouvelle-Calédonie française depuis la première heure, il incarnait autant les valeurs coutumières que celles de la République française. Homme droit, intègre et courageux, c’est une immense perte pour le Rassemblement. Il a montré le chemin de droiture à ceux qui ont eu la chance de l’accompagner ».

Enfin le Bureau Politique du FLNKS s’exprime également, par voie de communiqué. Je cite : « nous saluons le travail de cet homme, qui durant 30 ans, a contribué au développement de son île, de sa commune et de son pays. Nous saluons aussi l’homme au fort caractère qui a su marquer de son empreinte la vie politique, locale et nationale ».


Radio Rythme Bleu s’associe bien sûr à la peine de la famille et des proches d’Hilarion Vendégou, et tient à leur présenter ses sincères condoléances.