Hippisme. C Kaouma crée l'événement

hippisme-c-kaouma-cree-l-evenement

Un pur-sang européen arrive en Nouvelle Calédonie pour disputer la saison hippique 2020. C’est une première pour le Territoire. Christian Kaouma a fait l'acquisition de ce cheval prometteur. (Crédit photo : Jack Vautrin - Ecurie Bleu Outre Mer)

De nombreux pur-sang australiens sont présents en Nouvelle Calédonie, mais il n’y avait jamais eu d’Européen. Mailloc, un cheval de 4 ans, fils du célèbre Le Havre pour les connaisseurs a été acquis par Christian Kaouma de l’élevage de Ouatom lors de la dernière vente aux enchères de Deauville pour la somme d’1 million 140 mille Francs Pacifiques. Le propriétaire a participé aux enchères depuis chez lui avec des copains et il ne s’attendait pas à remporter ce cheval prometteur.

Mailloc sera l’attraction de la saison hippique qui s’ouvrira à Bourail le 16 mai. Son propriétaire espère remporter le Grand Prix du Gouvernement et quelques classiques. Christian Kaouma a la pression, mais les pur-sang européens son réputés pour être plus performants que les Australiens nous a dit Christian Kaouma.

L’arrivée de ce cheval s’inscrit dans le cadre d’un renouvellement de l’ensemble de la filière équine. Grâce au soutien des collectivités publiques calédoniennes et de plusieurs partenaires, une trentaine d’équidés pourront être acheminés sur le territoire à la mi-avril. Un avion spécialement affrété transportera Mailloc, des trotteurs ainsi que 16 ânes. Le coût global du projet a été évalué à environ 72 millions CFP. En attendant leur départ pour Nouméa, les chevaux seront stationnés au Haras du Bois d’Argile dans le nord de Paris pour y observer une période de quarantaine sanitaire.