Gel Hydroalcoolique.Une denrée rare

gel-hydroalcoolique-une-denree-rare

Le gel hydroalcoolique est difficile à trouver en période de crise. Même si les autorités sanitaires répètent qu’un bon lavage au savon est tout aussi efficace, les Calédoniens ont été nombreux à acheter ce gel désormais fabriqué localement.

Lorsque l’OMS a donné la formule pour en fabriquer localement, les pharmacies ont fait appel à Mesachimie à Ducos. Ce grossiste fournit notamment les produits chimiques pour l’industrie ou les laboratoires. Depuis le début de la crise, c’est-à-dire en 15 jours, Mesachimie a livré environ 4000 L aux hôpitaux et aux pharmacies. Cette matière première était à l’origine destinée à d’autres clients qui ont joué le jeu et accepté qu’elle aille en priorité au milieu médical. Seulement depuis lundi, l’entreprise de Ducos n’a plus de stock. Elle attend d’importantes commandes dans les semaines à venir… Une première d'environ 5000 L doit arriver le week-end de Pâques puis 12 000L en mai. 

Aujourd’hui, certaines pharmacies se font donc livrer de l’alcool local en petite quantité. Il est fabriqué à la distillerie du soleil au Mont-Dore. Lorsque son gérant, Philippe Bruot, a appris qu’il y avait une pénurie de matière première, il a stoppé sa production de Whisky et de Rhum pour se consacrer exclusivement à sortir de l’éthanol à 92° pour les officines : "On produit environ 200 à 250L par jour en travaillant de 4h à 18h non stop. C'est pas intéressant financièrement pour nous, on vend 3 fois moins cher que nos alcools habituels alors qu'on a les mêmes coûts de fabrication. On le fait pour l'effort de solidarité." 

Cette production locale sert d’appoint car elle est vendue 3 à 4 fois plus chère aux pharmacies que l’éthanol importé. Comptez environ 5000 Francs le litre de gel pour le client final.