FLNKS : Pas d'accord stratégique

flnks-pas-d-accord-strategique

Le 38ème congrès du FLNKS s’est refermé hier soir sans avoir défini de stratégie unitaire pour le référendum du 6 septembre 2020. Un constat d’échec à peine voilé pour les responsables des groupes de pression. (Photo : FLNKS)

Malgré de longues heures de débat hier à Dumbéa les militants et responsables du FLNKS ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur une stratégie et un discours unitaire dans la perspective du référendum de 2020. L’idée d’indépendance « avec partenariat » prônée par l’UNI a bien été évoquée mais aucune position officielle n’a été prise, et la question de l’élection d’un président du mouvement n’a pas non plus été tranchée. Le FLNKS ne parle donc pas d’une seule voix et cela demandera encore sur tous les sujets de nombreuses discussions selon le porte-parole du mouvement Daniel Goa.

Les discussions se sont notamment prolongées sur la question d’une définition, celle de l’indépendance avec « partenariat ». Selon Daniel Goa certains militants estiment que cette notion ne peut s’appliquer que dans le cadre d’une discussion d’état à état. Le partenariat était défendu par l’UNI et le débat a été très compliqué selon Victor Tutugoro.

Tard dans la soirée les militants se sont finalement mis d’accord sur la convocation d’une convention qui sera chargée de trancher la question, avant ou après les élections municipales. Enfin, dans le cadre des discussions bilatérales avec l’Etat que souhaite engager le mouvement, le FLNKS a décidé de confier cette démarche à un bureau politique renforcé des présidents de mouvements, secrétaires-généraux, et présidents de groupes institutionnels notamment.